Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web Nouara

http://www.huffpostmaghreb.com/

Je me réveille ce matin aux vibrations de tronçonneuses. Ça change du chant des oiseaux et des cris d'enfants. La découpe de 200 à 300 oliviers sur deux hectares de terrain a commencé. Ce terrain est une terre dite de domaine. Propriété d'État, elle ne peut être vendue. Elle se situe exactement entre nos maisons et le CEM du village.

C'est avec ces tronçonneuses que s'annonce le projet algéro-espagnol de la mairie de Tazmalt (wilaya de Béjaïa), qui s'apprête à construire et à mettre en service une déchèterie privée de tonnage payant. Une déchèterie intercommunale, qui récupérera les déchets de Maillot (wilaya de Bouira) à Sidi Ich (wilaya de Béjaïa) pour les ramener sous les fenêtres des collégiens. Ils contempleront ainsi leur avenir face aux poubelles, mais des poubelles triées.

Un projet de grande envergure pour un village de petite superficie. Alaghen est un village agricole dans la vallée de la Soummam, traversé par la Nationale 26, la voie ferrée Béjaïa-Alger, et l'oued Sahel en son flanc. Il dépend administrativement de la ville de Tazmalt. Alaghen est en fait un vaste champs d'arbres fruitiers et de terres cultivées. L'oléiculture, l'élevage et l'agriculture vivrière y sont très productifs. Chaque maisonnée travaille ses terres et ses poulaillers, et pourrait pratiquement s'auto-suffire.

Les décharges sauvages, ces monts de poubelles ménagères, font partie du paysage de la vallée. Celles-ci d'ailleurs recouvrent le territoire national. Le problème des poubelles n'est pas local, les backgrounds de selfies et vidéos rap le prouvent. Malgré le ramassage public en place, à Tazmalt comme dans beaucoup d'autres localités, il ne semble ni suffisant pour la ville, ni adéquat pour les alentours. C'est peut-être ainsi qu'est né le projet d'une déchèterie. Une bonne idée dans le fond, mais dans les actes: Pourquoi ne pas construire ce centre dans une zone industrielle? Pourquoi au sein de zones habitées et pourquoi à l'insu des habitants concernés?

La construction de cette déchèterie a été découverte, par hasard, par les habitants tombés nez à nez sur un essai de tronçonneuses. C'est certainement le hasard, ce système de management de la logique du chaos, qui a fait que ce site qui contient trois puits alimentant plus de 15 villages, soit choisi.

À ce jour, nul n'explique le choix d'une terre de domaine, ni le comment d'une telle autorisation. Aucune feuille de route n'a été fournie pour informer de la durée des travaux et le type de déchet et matériaux stockés à venir. Il ne semble pas avoir eu d'annonce publiée publiquement pré-accord de construction.

L'APC assure cependant que les habitants ont été mis au courant. Enfin, des habitants, lors de délibérations hebdomadaires. La mairie a aussi fait conduire une étude de site, et a envoyé des laborantins récolter des échantillons de terre pour contrôler que le terrain est approprié, et que sa superficie est suffisante. Il semblerait que le groupe d'étude ait été satisfait, et la construction devrait commencer dans deux semaines. Le matériel sera importé d'Espagne.

Ce projet de centre de valorisation énergétique de la matière est comme tout autre projet d'exploitation énergétique annoncé récemment: Absolument pas polluant, bien-sûr. Les rejets toxiques des chaudières et incinérateurs, les matières de stockage et les eaux usées seront absorbés par le reniflement d'une narine magique qui les éternuera sur la couche supérieure de Jupiter, avec le reste d'Alaghen aussi. Un projet ambitieux que les habitants découvriront une fois propulsés dans l'espace d'un futur gazéifié.

Nadia Ghanem

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ecologue 14/02/2016 21:04

bsr je suis avec vs dans tt car je suis une écologue bravooooooooooooo

MAINS_VERTES_DZ 01/03/2015 02:40

j'adore votre blog il est magnefique <3

MAINS_VERTES_DZ

Karim Tedjani 01/03/2015 03:22

Merci, ce modeste blog existe et évolue surtout grâce à ses lecteurs et, c'est toujours agréable de savoir qu'il vous est à la fois agréable et utile. Merci beaucoup pour vos encouragements...