Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Karim Tedjani

http://www.maghrebemergent.com/

Deux récifs artificiels seront prochainement immergés au large d’El Kala (El Tarf) dans le cadre d’une opération-pilote destinée à préserver la ressource halieutique par la protection de la faune et la flore sous-marine, a-t-on appris, mercredi, auprès du directeur de l’Ecole de formation technique de pêche et d’aquaculture (EFTPA), Nadir Touati.
S’inscrivant dans le cadre des directives du ministère de la Pêche et des ressources halieutiques concernant "l’engagement écologique" du projet Aquapêche 2020, ces récifs seront posés en avril prochain à 4 milles nautiques au large d’El Kala, à une profondeur d’une quarantaine de mètres, entre le Cap-Rosa et la Vieille Calle, a précisé ce responsable.
Conçus pour utiliser et valoriser la capacité naturelle de colonisation des espèces pionnières et de bioconstruction des organismes aquatiques, ces récifs constituent "un outil performant de gestion intégrée de la bande côtière et des ressources littorales", a ajouté M. Nadir Touati, précisant que l’opération vise aussi la réhabilitation du fond marin dans cette région gravement détériorée par l’utilisation de la croix de Saint-André (dispositif utilisé pour l’arrachage du corail) par des pêcheurs inconscients.
"Le secteur ambitionne, grâce à ces récifs, de régénérer les sites détériorés à travers la création progressive d’un nouvel écosystème indispensable à la survie de plusieurs espèces marines dont le corail rouge", a ajouté le directeur de l’EFTPA, soulignant que le choix du site, près du Cap-Rosa, a été dicté par "les caractéristiques particulières de cet endroit, l’un des plus riches et des plus diversifiés de la côte orientale du pays".
Une opération de nettoyage du site en question, avec la récupération de croix Saint-André, de vieux filets de pêche et la dépollution des épaves de 37 barques réformées, a été préalablement réalisée au titre de cette opération, première du genre à l’échelle nationale, a encore indiqué M. Touati.
Décidé en prévision de la réouverture de la pêche au corail, ce projet destiné au repeuplement, à moyen terme, des fonds marins, offrira également à la communauté scientifique l’opportunité de suivre l’évolution du peuplement du récif artificiel.
Le coup d’envoi de l’opération d’immersion des deux récifs artificiels sera donné en avril par le ministre de la Pêche et des ressources halieutiques, a également fait savoir le directeur de l’EFTPA d’El Kala.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article