Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web

http://www.elwatan.com/

L’opération du comptage des oiseaux, qui s’est étalée sur tout le mois de janvier dernier, a permis d’observer 7000 individus à l’échelle de la wilaya de Jijel.

Ce comptage s’inscrit dans le cadre d’une initiative prise par la direction générale des forêts et les services des parcs nationaux et réserves et conservations des forêts à l’échelle nationale.

Outre la wilaya de Jijel, le parc national de Taza a encadré cette campagne pour les wilayas de Jijel, Constantine et Mila en collaboration avec les services des forêts. Au barrage de Beni Haroun, on indique, que 3000 grands cormorans peuplent ce bassin, pendant que durant la période exceptionnelle de l’année passée, ils étaient plus de 5000 individus.

Selon des spécialistes, cette espèce est comptabilisée en petits groupes de dizaines partout en Algérie et c’est la première fois que ces oiseaux arrivent en si grand nombre lors du comptage de l’année 2014. Des groupes très intéressants d’Eris mature à tête blanche, une espèce déclarée très rare, sont hébergés à Constantine, une wilaya peu riche en zones humides.

Le parc national de Taza travaille, par ailleurs, sur un programme de formation pour la préparation de la relève de l’observation des oiseaux migrateurs en formant de nouveaux observateurs à Jijel, Constantine et Mila. Une opération exceptionnelle à l’échelle nationale a été initiée, dans la wilaya de Jijel, pour former des agriculteurs observateurs, qui seront les premiers en Algérie. La chambre de l’agriculture et les services agricoles de cette wilaya se sont associés à cette opération en engageant un groupe de fellahs fréquentant les retenues de Chekfa.

Ce groupe a montré son attachement et sa propre connaissance de cet univers des oiseaux d’eau et des zones humides. Baptisée ailleurs Bird Watching, cette activité est liée aux loisirs éco touristiques. Les agriculteurs observateurs de la commune de Chekfa et leurs collègues de l’association de l’environnement d’El Kennar, qui sont à leurs débuts, ont été associés au réseau national des ornithologues algériens, chargé d’assurer le comptage et le suivi des oiseaux en Algérie.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article