Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de WEB



Un total de 2.250 forages ont été autorisés par l’Agence nationale des ressources hydrauliques (ANRH) dans le Sud-est du pays depuis 2012, a-t-on appris auprès des responsables locaux de cet organisme.

Les forages, réalisés sur les nappes du continental intercalaire (CI) et du complexe terminal (CT), sont répartis à travers le territoire des wilayas de Ouargla (1.272 forages), Ghardaïa (331), Biskra (593), El-Oued (28) et Illizi (26), a précisé le directeur de l’antenne locale de l’ANRH.

Durant la période allant de 2012 à 2014, le nombre de forages autorisés à travers la région du Sud-est du pays a connu une hausse, justifiée par une croissance enregistrée en matière de demandes d’autorisation de forages pour l’irrigation agricole, a expliqué M. Abderrazak Zahrouna.

Cette opération, retenue dans le cadre de la stratégie de l’Etat visant à donner un nouvel essor au développement agricole et rural, intervient en application de la circulaire interministérielle N° 108 du 23 février 2011, relative à la création de nouvelles exploitations agricoles et d’élevage, a-t-il ajouté.

Selon M. Zahrouna, la wilaya d’Ouargla, compte actuellement, à titre d’illustration, 2.549 forages, tout état confondus, dont 152 pour l’AEP, 687 pour l’industrie et 1.440 pour l’irrigation agricole.
La nappe du CI (fossile), captée à plus de 2.000 mètres de profondeur et caractérisée par une forte température de l’eau, pouvant atteindre les 60 C°, est très faiblement renouvelable.

Selon l’ANRH, le bassin hydrographique du Sahara qui possède une capacité de 60.000 milliard m3 sur une superficie globale de 1.100.000 km2 (Algérie 60%, Libye 30%, Tunisie 10%), compte plus de 9.000 forages à travers ces pays.

L’antenne locale de l’ANRH qui coiffe les wilayas d’Ouargla, Ghardaïa, Biskra, El-Oued et Illizi, s’intéresse à la prospection, l’évaluation des ressources en eau, le suivi périodique de la ressource au plan quantitatif et qualificatif, et la préservation de cette ressource contre toute forme de dégradation, a-t-on signalé.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article