Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web

  • APS
  • mercredi 15 avril 2015 07:02

Le nouveau programme des énergies renouvelables, adopté récemment par le gouvernement, misera sur le photovoltaïque à grande échelle dans la génération électrique, selon les grands axes du ce projet présenté mardi lors de la 19ème journée de l’énergie, organisée par l’Ecole nationale polytechnique (ENP).
La consistance de ce nouveau programme actualisé porte sur la production de 22.000 MW dont 13.575 MW de solaire photovoltaïque, 5.010 MW d’éolien, 2.000 MW de solaire thermique, 1.000 MW de biomasse, 400 MW de cogénération et 15 MW de géothermie, selon les données du Centre national des énergies renouvelables (CDER) présentés lors de cette rencontre.
L’ancien programme, qui a fait objet de révision par le gouvernement en application des orientations du Président de la République, portait sur la réalisation de 12.000 MW d’électricité tirés des énergies renouvelables et destiné au marché national avec la perspective de produire, en plus, 10.000 MW pour l’exportation si les conditions pour ce projet seraient réunies.
La révision du programme national a porté essentiellement sur le développementdu photovoltaïque et de l’éolien à grande échelle, l’introduction des filières de la biomasse (valorisation des déchets), la cogénération et la géothermie, selon les précisions du CDER.
Toutefois, les projets du solaire thermique seront reportés à 2021, mais le gouvernement s’est fixé l’objectif de réaliser 4.500 MW du programme d’ici à 2020, dont 3.000 MW de photovoltaïque.
La concrétisation de la totalité de ce plan ambitieux permettra d'atteindre, à l’horizon 2030, une part de renouvelable de 27% dans le bilan national de production d’électricité.
Les capacités en énergies renouvelables seront installées selon les spécificités de chaque région, d’après le CDER.
Ainsi dans la région du sud du pays, par exemple, le programme prévoit l’hybridation des centrales électriques fonctionnant au gaz, alors que dans la région des Hauts-plateaux, il projette de construire des centrales solaires et des éoliennes.
Conformément à la réglementation en vigueur, la réalisation de ce programmeest ouverte aux investisseurs nationaux et étrangers.
Le nouveau programme prévoit aussi un mécanisme d’encouragement basé sur les tarifs d’achat garantis: le producteur d’énergie renouvelable bénéficie ainsi de tarifs d’achat qui sont garantis pour une durée de 20 ans pour les installations en photovoltaïque et en éolien.
Outre le cadre général régissant le développement de l’investissement, ce programme prévoit des soutiens directs et indirects aux énergies renouvelables.

APS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article