Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Karim Tedjani

​ http://www.elwatan.com/

Les habitants de la localité de Chabet El Ameur, au sud-est de Boumerdès, sont durement éprouvés par les odeurs nauséabondes et autres désagréments se dégageant de la décharge sauvage de l’entrée de la ville.

Avant-hier, ils étaient des dizaines de personnes à avoir exprimé leur colère dans la rue pour exiger la fermeture de cette décharge et son transfert vers un autre endroit. Les manifestants ont fermé la RN68 reliant Draâ El Mizan aux Issers à hauteur de leur localité durant plusieurs heures. La décharge en question constitue une véritable atteinte à l’environnement et s’étend de jour en jour au détriment des terres agricoles. Les résidents de la cité du 5-Juillet et du village agricole n’ont jamais cessé de réclamer sa délocalisation, en vain. «Les services de la voirie y jettent des tonnes d’ordures journellement.

En été, les odeurs se propagent à plusieurs kilomètres. L’air devient parfois irrespirable», se plaignent certains protestataires qui dénoncent les retards pris pour la réalisation de la décharge contrôlée inscrite au profit de leur localité. «Cela fait plus de trois ans qu’on en a entendu parler, mais on n’a rien vu de concret», s’indignent-ils.

Selon nos sources, la réalisation du projet en question bute sur l’opposition des habitants du village Ouled Brahim, où il devait être implanté. Contacté, un responsable à la direction de l’environnement affirme qu’aucune initiative sérieuse n’a été entreprise par les autorités locales pour convaincre les villageois à lever leur véto. Il est à noter qu’un centre d’enfouissement technique est en cours de réalisation à Zaâtra, dans la commune de Zemmouri. La réception de ce centre qui devra accueillir les déchets ménagers d’une dizaine de localités de la région, est prévue d’ici le mois de juin prochain.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article