Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web

​http://destimed.fr/

Lancé officiellement à l’occasion du 1er forum économique du dialogue 5+5 en octobre 2013 à Barcelone, le dialogue 5+5 eau a permis d’obtenir des avancées lors d’une rencontre à Alger et l’ouverture d’une conférence sur ce sujet.


Les pays du dialogue 5+5 (Algérie, Tunisie, Maroc, Mauritanie, Libye, France, Italie, Espagne, Portugal et Malte) ont adopté au cours de la conférence d’Alger une stratégie commune de l’eau en Méditerranée occidentale qui constitue une véritable approche face aux défis liés à l’accès à l’eau. « C’est une étape importante et surtout qualitative dans les relations entre les pays de la région euromaghrébine », a déclaré Hocine Necib, ministre algérien des ressources en eau, jugeant que ce résultat est dû « à un excellent échange et un partage d’expériences et d’informations nécessaires aux préoccupations communes des pays concernés. »


Cette stratégie adoptée par l’ensemble des pays présents à l’initiative de l’Algérie et de l’Espagne représentée par Isabel Garcia Tejerina, ministre de l’Agriculture et de l’environnement devrait permettre une meilleure approche commune des problèmes de l’eau et à l’assainissement, en favorisant l’accès dans le cadre d’une gestion durable. Hocine Nécib a également rappelé que l’Algérie a inscrit la problématique des ressources hydriques comme priorité pour en assurer la sécurité. Ce qui a permis à l’Algérie de porter le taux de raccordement des populations en eau à 98%, l’extension des superficies irrigables à 1,136 million d’hectares avec un parc de 185 unités d’épuration des eaux usées d’où leur réutilisation dans le domaine de l’agriculture. Précisant par ailleurs que la 1ère réunion dédiée au dialogue méditerranéen dans le secteur de l’eau s’est tenue en octobre 1990 à Alger.


Mettant l’accent sur la nécessité de la mise en place d’un système de gestion intégré en vue d’une meilleure prise en charge de la demande en eau, Isabel Garcia Tejerina a, au nom de l’Espagne, défini les projets nationaux prioritaires en matière d’accès à l’eau. Les participants présents à la conférence ont apporté successivement leur soutien à la mise en œuvre d’une approche commune pour le développement de l’accès à l’eau et à l’assainissement face aux enjeux économiques, climatiques et environnementaux en vue de plans d’actions futurs vers des objectifs tout à fait liés à cette stratégie. Enfin, les représentants des organismes de coopération comme la FAO (Food and Agriculture Organization), l’Union Européenne, l’UMA (Union du Maghreb arabe) ont fait part quant à eux de leur disponibilité pour accompagner ce nouveau mécanisme de dialogue lié à l’expertise.


Signalons que la prochaine réunion du dialogue 5+5 sera essentiellement consacrée à l’élaboration de plans d’actions de cette stratégie conçue comme « un nouvel instrument de coopération régionale pour le développement durable ».
Jacky NAIDJA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article