Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Karim Tedjani

La technologie de stimulation au fluoropropane: une panacée ou un mirage?

 

Comme par un "heureux" hasard, tandis que la fracturation hydraulique horizontale suscite un débat des plus houleux en Algérie, voici que dans la presse hexagonale, on rappelle qu'un procédé "miracle" existe au fond des tiroirs de l'ingénieurie française.

"La technologie "coche toutes les cases" : pas d'eau, pas d'additifs et moins de nuisances. La récupération limite la circulation des camions. La technologie s'accommoderait de micro-forages moins destructeurs de l'environnement et des paysages ". C'est en tous cas ainsi que cette technique a été vendue par ses promotteurs au gouvernement français. En ajoutant que cette entreprise néscessite néanmoins de nombreux et longs tests  préalables...

Pourtant, il semblerait que cela n'a convaincu ni les écologistes français, ni ce dernier, puisque ce projet a été tout simplement refusé, même à titre experimental. Du moins, sur le sol français...

"Une piste pour Alger?", se met alors à titrer un quotidien web "algérien", une "franchise" maghrébine d'un des plus célèbres site web d'information international. L'idée est soufflée dans la presse algérienne, comme une pierre prête à ricocher sur la mare: pourquoi ne pas l'expérimenter en Algérie?

Pour Alger, peut-être...

Le fait que la technologie au fluoropropane n'ai pas fait école à Paris ne serait qu'un détail, puisque ce procédé affiche tous les atours favorables à maintenir la paix sociale.

Pour l'Algérie, dans son ensemble et unité, parcontre, il sera plus difficle d'avaler une telle couleuvre qu'on voudrait nous faire passer pour  une pillule magique.

C'est que le souvenir pas si lointain et si peu réparé des expérimentations françaises dans notre Sahara ne laisse rien présager de bon pour les Algériens "d'en bas", surtout ceux qui les ont vécues et qui en gardent des séquelles encore douloureuses...

On doit se remémmorer, à ce propos, que cette éventualité avait été d'ailleurs évoquée "en secret" par un ministre français lors de la dernière visite du président F.Hollande en Algérie. Cette information relayée par la presse française provoqua alors un véritable taulé dans notre pays et l'affaire fut bien vite oubliée.

On a coutume de dire que le hasard fait bien les choses, cela dépend cependant pour qui...

Car "moins destructeurs" ne veut pas dire plus sûr et infaillible, il ne faudrait jamais s'interdire de le souligner...

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article