Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web

Mots clés : Bouteflika, Pétrole, Sonatrach, Hydrocarbures, énergie, Gaz De Schiste, Exploitation, In Salah

Par Le Matin | 15/04/2015 10:29:00

La population d’In Salah et l’ensemble de ceux qui se mobilisent contre les gaz de schistes en Algérie ne peuvent se satisfaire de la réponse donnée le 24 février à l’appel à moratoire sur l’exploitation des gaz de schistes en Algérie. Les autorités demeurent sourdes aux opposants au gaz de schiste.

Oui le gaz de schistes est « un don de Dieu » et seules les générations futures seront habilitées, au nom de l’équité intergénérationnelle, à prendre la décision de son exploitation ou non. Le niveau de conscience des habitants du Sud algérien et la clairvoyance de leurs revendications, présagent d’une vision de l’avenir belle et bien à la hauteur du combat qu’ils mènent au nom de toute l’Algérie. Ils ont compris que seul le développement durable, spécifique à chaque région ainsi que l’économie responsable sont la solution.

Beaucoup de sceptiques dans des milieux divers, politiques, journalistiques et d’experts acquis à la thèse officielle sur les schistes doutent encore de la spontanéité et de la sincérité du mouvement de In Salah, souvent par défaut d’arguments ou encore par leur refus d’admettre le caractère inédit et exceptionnel de ce que peut être une revendication citoyenne en l’occurrence celle d’In Salah.

Pourtant les réponses sont là : une mobilisation pacifique sans faille d’enfants, de femmes et d’hommes, refusant que les problèmes sociaux et économiques du Sud soient une justification à leur action, refusant toute ingérence, toute forme de récupération et déroutant toute tentative d’infiltration. Nous ne pouvons qu’être admiratifs et solidaires.

Parallèlement à l’appel à moratoire qui est une vraie solution de sortie de crise au nom du principe, voir du devoir de précaution, un document de 620 pages élaboré par des experts a été remis par M. Abderahmane Mebtoul au Premier ministre sur la question des gaz schistes. Il serait souhaitable qu’il soit rendu public ainsi que les conclusions qui ont permis à l’Autorité de Régulation des Hydrocarbures la validation de l’exploitation des gaz de schistes en Algérie.

Seul l’intérêt de l’Algérie prime et il ne s’agit pas de rester dos à dos. Une commission indépendante réunissant les deux parties autour du moratoire est nécessaire.

Dr Sabrina Rahmani

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

anti gaz de schiste 20/04/2015 13:08

Le gaz de schiste est une calamité(dans le cas de son extraction ) et non un don