Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web

Une chaleur suffocante a régné ces dernières 48 heures dans plusieurs villes d’Algérie, atteignant ou dépassant dans certaines régions les 30 degrés, donc plus que les normales saisonnainières. Rien d’anormal, selon Météo Algérie.

Dans l'analyse synoptique de Météo Algérie de mai 2014 (l’année dernière à la même époque), il est mentionné : «Le mois de mai 2014 a été surtout caractérisé, au début, par la prédominance d’un temps chaud et ensoleillé sur la majeure partie des régions nord.» Mais refuse de parler de canicule.

Selon les climatologues, ce mot désigne un épisode de températures élevées, de jour comme de nuit, sur une période prolongée. Avant le 15 juin ou après le 15 août, les journées chaudes ne méritent que très rarement le qualificatif de «canicule». Les nuits sont alors suffisamment longues pour que la température baisse bien avant l’aube. L’exposition à de fortes chaleurs constitue une agression pour l’organisme. Lorsque le corps ne contrôle plus sa température et qu’elle augmente rapidement, une personne peut être victime d’un coup de chaleur. Les personnes déjà fragilisées (âgées, celles atteintes d’une maladie chronique, les nourrissons) sont particulièrement vulnérables. Elles risquent une déshydratation, l’aggravation de leur maladie chronique ou encore un coup de chaleur.

Cependant, les températures maximales devront reculer sur les régions du nord du pays à partir d’aujourd’hui mais la chaleur persistera sur le Sud, selon les prévisions de l’Office national de météorologie (ONM). «La hausse des températures était attendue depuis une semaine mais une baisse sera observée à partir d’aujourd’hui sur les régions nord», a affirmé une source de la communication de l’ONM à l’APS soutenant que «la chaleur persistera dans le sud du pays». Les températures ont atteint, selon la même source, les 41° à Alger, Annaba, El Oued et M’sila et 40° à Tizi Ouzou, Chlef, Relizane, Mascara, Ghardaïa et Ouargla.

Le mercure devrait afficher aujourd’hui 27° à Alger et 26° à Mostaganem, Oran, Béjaïa et Tlemcen, selon l’ONM qui prévoit 36° et 32° à Guelma et Chlef.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article