Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web

DOUCHANBE - La stratégie de l'Algérie dans les ressources en eau, à travers le Plan national de l’eau à l’horizon 2030 a été soulignée, mardi à Douchanbé (Tadjikistan), par le ministre des Ressources en eau et de l'Environnement, Abdelouheb Nouri, lors d'une conférence de haut niveau sur la coopération dans le domaine de l’eau (9-11 juin).

Dans le cadre de cette stratégie, "des efforts importants ont été déployés pour garantir une mobilisation durable de la ressource en tenant compte de l’impératif de sa préservation pour les générations futures tout en assurant une équité dans l’accès à l’eau à travers la  réalisation de grands transferts régionaux et de systèmes d’interconnexion des barrages", a affirmé M. Nouri durant cette rencontre internationale tenue sous le thème "l’eau, source de vie, décennie internationale d’action 2005-2015".

Il a indiqué, dans ce sens, que durant la décennie 2005-2015, sept grands transferts d’eau ont été réalisés, dont un méga transfert dans le sud du pays sur une distance de 750km et trois nouveaux transferts sont actuellement en voie d’achèvement, selon un communiqué du ministère.

Cet effort de mobilisation s’est traduit par une augmentation des capacités de stockage qui  sont de l’ordre 8,3 Milliards de M3 en 2015 et ce, en sus de la réception de 17 nouveaux barrages au cours de cette année, a-t-il fait valoir.

S’agissant de la mobilisation des ressources en eau non conventionnelles, M. Nouri a relevé que l’Algérie a engagé un programme d’investissement d’"envergure" pour sécuriser l’approvisionnement des grandes villes et localités côtières par la réalisation de 13 stations de dessalement d’eau de mer, dont 11 sont en exploitation et deux "en voie de lancement" pour une capacité globale installée de 2,3 millions de M3/J.

Le ministre a ajouté que parallèlement à toutes ces réalisations, ayant permis une mobilisation substantielle de la ressource en eau, le secteur a lancé un vaste  programme de réalisation, de réhabilitation et d’extension des réseaux de distribution d’eau, en vue d’améliorer le taux de raccordement de la population à l’eau  potable qui est de 98% en 2015 avec une dotation moyenne journalière de 180 litres/habitant.

Ces réalisations ont permis à l'Algérie "de moderniser la gestion du service public de l’eau et de rehausser les capacités professionnelles du secteur", en pérennisant les grands investissements engagés par l’Etat, qui sont évalués à 47 milliards de dollars pour la période 2000-2015, et en s’inscrivant "totalement" dans un objectif de développement durable.

L'Algérie, a-t-il ajouté, "est pleinement impliqué dans les processus de coopération Sud/Sud et Nord /Sud, plusieurs accords bilatéraux  et multilatéraux nous lient à nos partenaires régionaux pour une gestion équitable des eaux partagées, pour la préservation des ressources naturelles  ainsi   que pour la protection d’une manière générale de l’environnement".

Dans ce même contexte, le ministre a souligné que l'Algérie a toujours milité pour une coopération fondée sur les échanges "gagnant-gagnant", pour un transfert de savoir-faire et de technologie afin de "permettre de faire face solidairement aux grands défis du troisième millénaire pour la paix et la sécurité et pour l’accès universel à l’eau et à l’assainissement".

La décennie "l'eau, source de vie 2005-2015" est un programme des Nations Unies visant à encourager les efforts des pays pour assurer le respect des engagements internationaux pris sur les questions relatives à l'eau, rappelle-t-on.

La conférence de haut niveau sur la coopération dans le domaine de l’eau qui dressera le bilan des activités entre 2005 et 2015, abordera les défis identifiés dans le cadre du programme post 2015 relatifs aux Objectifs de développement durable (ODD) portant notamment sur l'accès universel à l'eau potable et à l'assainissement d'ici 2030.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article