Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web

 

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 16.07.15 | 10h00 

Depuis que le cimetière central est abandonné aux folles herbes d’été, des Arthropodes et des reptiles ont fait leur apparition chez les riverains, et même si les cas signalés sont sporadiques, cette histoire commence à créer de la frayeur dans certains foyers.

Chez les Benmahmoud notamment, domiciliés à la rue Kamel Bendjellit, on vient de découvrir un scorpion et ce n’est pas la première fois. Pendant l’été 2014, un serpent s’était introduit dans le domicile familial, fort heureusement sans faire de dégâts, et avant cela, on avait découvert un scorpion au niveau inférieur de la maison.

«Au début, comme on en avait jamais vu auparavant, on ne pensait pas qu’un scorpion pouvait provenir de l’environnement directe. On avait alors vérifié si la bestiole n’avait pas été ramenée par quelqu’un venu du sud dans ses valises. Mais on avait vite abandonné cette piste pour admettre qu’elle pouvait provenir du cimetière délaissé», raconte l’une des membres de la famille qui s’est présentée à El Watan avec un bocal dans lequel gigotait le scorpion encore en vie. Mais la découverte ne sera pas un cas isolé, d’où l’inquiétude des Benmahmoud qui ont saisi à plusieurs reprises les services de la commune pour accomplir le désherbage et le nettoyage, ne serait-ce que de cette partie supérieure du cimetière qui longe leur quartier.

Ces services, hélas, n’ont pas bougé le petit doigt et le cimetière (El Watan s’en est déjà fait l’écho) se trouve dans un état lamentable depuis quelques années. Cette situation engendre des désagréments pour les visiteurs du cimetière, et comporte désormais des risques de morsures pour les riverains.

Des risques à prendre au sérieux pour éviter l’irréparable, d’autant que personne ne peut affirmer le caractère non venimeux de ces animaux et minimiser leur danger.   
 

Nouri Nesrouche

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article