Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web

"Des premières mesures ont été prises suite à un constat de laisser-aller et une grande négligence, d’autres vont venir pour essayer de sauver ce qu’il y a lieu de sauver», a ajouté le ministre qui évoque la possibilité de recourir au financement bancaire pour financer les opérations de rénovation.

ALGER- Livré au laisser-aller et à la mauvaise gestion, le parc zoologique et de loisirs  La concorde Civile » de Ben Aknoun, véritable poumon de la capitale, va connaître prochainement une vaste opération de réhabilitation.

"Le parc est dans une situation catastrophique'' a constaté le ministre de l’Agriculture et du développement rural, Abdelkader Kadi lors d’une visite d’inspection effectuée jeudi après-midi à ce parc, créé en 1982.

Le ministre s’est enquis du village africain, de la clinique vétérinaire, du cirque des fauves, l’hôtel Moncada et celui du Mouflon d’or et le parc d’attraction, des infrastructures complètement délabrées. "Pourtant, c’est un parc qui devrait financer ou contribuer à la création d’autres parcs », a-t-il dit.

Pointant du doigt "la mauvaise gestion» qui caractérise cet espace de loisirs, M. Kadi a affirmé que son département ministériel avait procédé récemment à des changements au niveau des gestionnaires, et que ½ d’autres décisions vont tomber prochainement ».

"Il y aura du changement pour essayer de remettre en état cette infrastructure qui a été mise  à la disposition de la population, mais malheureusement celle-ci n’en profite pas», a-t-il dit à la fin de sa visite.

"Des premières mesures ont été prises suite à un constat de laisser-aller et une grande négligence, d’autres vont venir pour essayer de sauver ce qu’il y a lieu de sauver», a ajouté le ministre qui évoque  la possibilité de recourir au financement bancaire pour financer les opérations de rénovation.

Le parc s’étend sur 307 hectares et compte trois unités (attraction, zoologie et hôtellerie) dont les deux tiers sont occupés par la forêt. L’unité zoologique occupe 70 ha répartie sur trois zones qui abritent 1.555 sujets (animaux) de 137 espèces, une clinique vétérinaire et une unité de base de services.

Le zoo fait face notamment à un problème d’alimentation des animaux. Les infrastructures de transport (les téléphériques et le train) sont à l’arrêt, alors que les espaces de jeux et d’attraction qui occupent 76 ha sont complètement délabrés. Néanmoins, cela n’a pas empêché le parc d’attirer 460.000 visiteurs durant le deuxième semestre de 2014, a-t-on indiqué Par ailleurs, le ministre a assisté à la présentation de l’étude de faisabilité technique du projet de réhabilitation (réaménagement et développement de la forêt récréative de Ben Aknoun présentée par le responsable du Bureau national d’études pour le développement rural (BNEDER) et son partenaire-consulting Black Box Center.

Basée sur le principe de la rentabilité du parc afin qu’il puisse avoir une certaine autonomie financière, cette étude prévoit notamment la création de nouveaux espaces de détentes, de culture, de sports et de sciences telle qu’une plateforme agricole pouvant abriter de grandes expositions et de démonstration ainsi qu’un pôle audiovisuel. L’étude estime le coût de la réhabilitation de cette forêt à 20 milliards DA.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article