Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web

En effet, il s’est avéré que depuis les temps, la majorité absolue de ces stations de services de Tissemsilt déverse leurs déchets liquides directement au réseau des évacuations de la ville sans prendre en considération les avertissements qui leur ont été adressés par les responsables de la direction de l’environnement, ces déchets qui finiront toujours au barrage de Bougara en prenant l’oued de Boukaala.

Les habitants de la ville de Tissemsilt qui ne se sont jamais arrêtés de réclamer plus de fermeté et de sérieux quant aux affaires liées à l’environnement notamment au niveau de la ville, aujourd’hui, ils ne décolèrent pas pour interpeller les responsables particulièrement ceux concernés par la préservation de l’environnement et la santé publique.

 

 

Néanmoins, en constatant certaines actions menées sur le terrain, l’on se félicite sur les mesures coercitives déjà prises à l’encontre de certains défaillants quant aux effets jusque-là néfastes dus à toutes les opérations d’évacuation des eaux polluées par les gérants des stations-services privés sur le traitement des déchets liquides et semi rigides.
 
En effet, il s’est avéré que depuis les temps, la majorité absolue de ces stations de services de Tissemsilt déverse leurs déchets liquides directement au réseau des évacuations de la ville sans prendre en considération les avertissements qui leur ont été adressés par les responsables de la direction de l’environnement, ces déchets qui finiront toujours au barrage de Bougara en prenant l’oued de Boukaala.
 
Un grand problème social et environnemental qui vient d’être partiellement pris en charge par la direction concernée en décidant la fermeture de quatre stations pour enfreinte aux lois qui régissent leur activité et atteinte à l’environnement tout en adressant 17 autres avertissements aux concernés pour les obliger au respect des lois qui préservent la santé publique du moment que ces eaux polluées qui traversent l’oued de Boukaala en arrivant au barrage de Bougara affectent d’une façon ou d’une autre les nappes phréatiques de la région et peuvent même affecter la richesse halieutique du barrage et l’environnement du moment que ces stations sont censés récupérer les déchets liquides et semi rigides dans des bacs ou des réservoirs et les décharger dans les endroits indiqués.
 
Pour le commun des citoyens, l’opération de vidange ou de lavage se limite uniquement au déversement direct dans les réseaux de l’assainissement sans prendre en considération l’installation des réservoirs de stockage.
 
Notre source précise que les techniques appliquées sont très rudimentaires et ne s’appuient guère sur le respect du cahier des charges et c’est après que les produits toxiques et les jus pollués peuvent s’infiltrer et polluer les eaux souterraines ou les eaux de surface qui se trouvent dans la région à vocation agricole, les ruissellements de ces sauces peuvent être porteurs de produits chimiques cancérigènes et sont très nocifs pour l’environnement et la santé.
 

 

A. Ould El Hadri

Mercredi 22 Juillet 2015 - 21:01

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article