Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web

Selon un représentant du maître d’ouvrage, en l’occurrence l’Agence nationale des barrages et transferts (ANBT), le système "Est" qui avait rencontré "certains problèmes techniques aujourd’hui surmontés", affiche aujourd’hui un taux d’avancement de 70 % .

SETIF - Le ministre des Ressources en eau et de l’environnement, Abdelouahab Nouri, a affirmé jeudi à Tachouda (est de la wilaya de Sétif), que son département était déterminé à parachever le projet des grands transferts hydrauliques dans les meilleurs délais afin de répondre aux besoins de la population et de l’agriculture.

Lors de l’inspection du système "Est" de ce projet structurant, portant sur l’acheminement de l’eau depuis le barrage de Tabellout (Jijel) vers l’ouvrage de retenue réalisé à Draâ Eddis, près de Sétif, le ministre a estimé que cet important projet "renforcera la position de la wilaya de Sétif en tant que pôle agricole performant, notamment en matière de céréaliculture et de plasticulture".

Les deux systèmes de ce transfert (Est et Ouest) doivent être impérativement relancés après identification des entraves sur lesquels ils butent, a ajouté M. Nouri, rappelant que ce grand projet qui a mobilisé plus de 2 milliards de dollars, traduit "la constante volonté des pouvoirs publics de répondre aux besoins des populations en eau potable et en matière d'irrigation agricole".

Selon un représentant du maître d’ouvrage, en l’occurrence l’Agence nationale des barrages et transferts (ANBT), le système "Est" qui avait rencontré "certains problèmes techniques aujourd’hui surmontés", affiche aujourd’hui un taux d’avancement de 70 % .

Les travaux liés à ce système oriental des grands transferts portent sur le raccordement de 15 communes de cette partie de la wilaya au barrage de Draâ Eddis dont la réalisation est terminée, et sur l’irrigation de plusieurs périmètres agricoles. Les systèmes Est et Ouest (transfert entre les barrages de Tabellout et Draâ Eddis et entre les ouvrages d’Ighil Emda, à Bejaia, et Mahouane, près de Sétif) permettront, une fois opérationnels, de transférer plus de 313 millions de m3 vers les hautes plaines sétifiennes et pour l’irrigation de plus de 36.000 hectares et l’alimentation en eau potable de 1,85 million d’habitants.

M. Nouri a procédé, durant la matinée, à la mise en service de l’alimentation en eau potable (AEP) de la commune de Bir Heddada (16.000 habitants) au moyen d’un débit de 46 litres par seconde. L’opération s’inscrit dans le cadre d’un grand projet destiné à l’AEP de sept (7) communes du Sud de la wilaya de Sétif et de deux (2) communes de la wilaya voisine de Batna à partir des forages de Kherzet Youcef et Chaâba El Hamra, près d’Ain Azel.

Le ministre a exhorté les cadres de son secteur à déployer tous les efforts nécessaires pour concrétiser les projets en cours afin d’atténuer les souffrances des populations conséquemment à la baisse du niveau de la nappe phréatique et au déficit pluviométrique.

Dans la commune d’El Ouldja, le ministre a inauguré un centre d’enfouissement technique (CET) réalisé dans le cadre d’une opération portant sur la construction de 5 équipements similaires dans la wilaya pour améliorer la gestion des déchets ménagers.

M. Nouri a clôturé sa tournée de travail, entamée mercredi dans cette wilaya, par l’inspection des travaux de rénovation du réseau d’AEP de la ville de Sétif qui, a-t-il insisté, doit être "terminé avant la fin de l’été".

Le ministre a rappelé, en marge de sa visite, que les projets du secteur des ressources en eau ne seront affectés par aucune réduction de dépenses, avant de souligner que 80 % des barrages du pays affichent, en cette période de milieu de l’été, un taux de remplissage "rassurant" de 80 %.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article