Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Karim Tedjani

La violence climatique est la résultante des choix adoptés par les multinationales et les gouvernements occidentaux, suivis par les élites locales .

Hamza Hamouchene et Mika Minio-Paluello, co-auteurs du livre « Prochaine révolution en Afrique du nord : la lutte pour une justice climatique ».

Le changement politique tant attendu par les peuples d’Afrique du Nord, arrivera dans le sillage du changement climatique en cours. C’est, en tout cas, ce que prévoit un scénario imaginé par deux chercheurs, Hamza Hamouchene et Mika Minio-Paluello, co-auteurs du livre « Prochaine révolution en Afrique du nord : la lutte pour une justice climatique ».

« Le changement climatique, oeuvre de l’homme, est une réalité en Afrique du Nord. Il détruit les fondements sociaux, économiques et écologiques et il conduira fatalement au changement politique », lit-on dans ce livre édité par les fondations Plateforme-London et Rosa-lux.

L’ouvrage prédit un avenir sombre pour les populations de la région. Le changement climatique se traduirait par l’aggravation du phénomène de la sécheresse, avec ses corollaires, l’avancée du désert et la destruction des activités agricoles, notamment en Algérie et au Maroc. Ces effets dévastateurs seront accentués par l’élévation du niveau des mers qui toucherait des pays comme la Tunisie.

Ce scénario effrayant, « n’est pas l’œuvre de la nature, mais le résultat de la guerre menée par les riches contre les classes ouvrières, les petits agriculteurs ... ».

Selon les deux chercheurs, « la violence climatique est la résultante des choix adoptés par les multinationales et les gouvernements occidentaux, suivis par les élites locales ». 

« Défaillance des dirigeants politiques» 
 
Il est expliqué que la destruction prévue ne peut pas être évitée, à cause de la « défaillance des dirigeants politiques» des Etats de l’Afrique du nord. Il est reproché à ces derniers d’être les complices des décideurs, au niveau des pays développés, qui refusent la réduction des émissions des gaz à effet de serre tel le Co2 et le Ch4.  


Pourtant, les solutions en mesure d'atténuer ces dégâts incommensurables existent (découverte de nouvelles ressources hydriques, restructuration de l’agriculture, transformation des modes de constructions des villes etc ). La mise en œuvre de ces solutions ne peut avoir lieu dans l’actuel ordre mondial dominé par le capitalisme. « La lutte contre le changement climatique implique le changement de l’ordre mondial (…) bâti sur le profit », insistent les deux chercheurs.

Ils préconisent aussi la refondation des modes de production agricole. Le  processus de la transition énergétique doit être financé par les pays avancés, en faveur des pays en développement, propose cet ouvrage enrichi par les contributions de chercheurs issus de plusieurs pays.

« La lutte pour la justice climatique doit être démocratique. Il faut associer les sociétés locales les plus touchées. La lutte doit être orientée vers la satisfaction des besoins de tout le monde... », lit-on dans ce livre. 

 

Hamza Hamouchene

 

Hamza Hamouchene est un chercheur algérien établi en Angleterre. Il est cofondateur de Algeria Solidarity Compaign ( ASC). 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article