Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouara Algérie.com

Ecologie, environnement, nature, économie verte et développement durable en Algérie

Les eaux d’irrigation des jenan et haouch d’Alger (XVIe-XIXe siècles) de Dalila Kameche-Ouzidane

"Au début du XVIe siècle, la ville d’Alger est entourée de jardins. Fray Diego de Haëdo la décrit ainsi :

« Quand on sort dans la campagne, la vue est frappée par les nombreuses vignes et jardins qui entourent la ville […] Tous ces jardins sont baignés par un nombre infini de fontaines dont l’eau claire comme le cristal, court de tous côtés. Dans toute cette verdure, il n’y a pas d’habitant qui n’ait construit sa petite maison dont la blancheur se détache dans le paysage et donne à cette campagne l’aspect du littoral de Gênes »

1 . Ces propriétés désignées par l’appellation de « jenan » englobent à la fois bâtisse et vergers attenants. Plus tard vers le XVIIIe siècle, Jean-Michel Venture de Paradis, compte 16.000 métairies ou Haouch 2 . La qualification de ces demeures peut se rapporter à un toponyme ayant trait au paysage, tel kûrsi al-Jeloua (le Siège du Panorama), près du cimetière de Mustapha d’où s’offre une vue imprenable sur les coteaux voisins de la mer ; au nom de son dernier propriétaire , tel Jenan « Rahat al-Dey » 3 ; à la fonction d’un dignitaire tel « Dâr khûja al-kheil », « Jenan al-Muphti » ; à certains équipements, essentiellement les puits : Dâr Bir as-Sbil, Jenan Sebaâ Biyar (des Sept Puits), Jenan Rab’a biyar (des Quatre Puits). Cette qualification se rapporte souvent à un élément propre à la maison de campagne qui la distingue de la demeure citadine: écuries, dépendances d’exploitation, puits, bassins, jardins."

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Karim Tedjani

Karim Tedjani est un blogeur indépendant très concerné par les questions de l'environnement ainsi que de l'écologie en Algérie... Depuis 2009 , il sillonne autant le web que son vaste pays d'origine; afin de témoigner, d'apprendre, mais aussi de militer...
Voir le profil de Karim Tedjani sur le portail Overblog

Commenter cet article