Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web Nouara

"L’Algérie est un membre très influent (dans les négociations sur le climat) à la fois du groupe africain, de la Ligue des Etats arabes et des Etats producteurs de pétrole", a expliqué le responsable français, estimant que l’Algérie est aussi "concernée par la menace du changement climatique comme la désertification, les inondations, la pollution du littoral".

CDER

L’ambassadeur France Climat pour la région MENA et Afrique, Stéphane Gompertz, a indiqué jeudi à Alger, que l’Algérie demeure un partenaire "particulièrement important" pour la France qui accueillera, à la fin de l’année 2015, la Conférence des parties à la convention des Nations unies sur le changement climatique COP-21.

"Nous consultons un grand nombre de partenaires et l’Algérie demeure un partenaire particulièrement important pour nous et ce, pour plusieurs raisons, à savoir la proximité dans divers domaines entre les deux pays", indiqué M. Gompertz à l’occasion d’une conférence de presse qu’il a animée au terme de sa visite de deux jours en Algérie.

"L’Algérie est un membre très influent (dans les négociations sur le climat) à la fois du groupe africain, de la Ligue des Etats arabes et des Etats producteurs de pétrole", a expliqué le responsable français, estimant que l’Algérie est aussi "concernée par la menace du changement climatique comme la désertification, les inondations, la pollution du littoral".

En ce sens, l’ ambassadeur a relevé que les négociateurs algériens connaissent "parfaitement" leurs partenaires et interlocuteurs africains, ce qui est "très utiles dans les contacts avec nos partenaires".

Evoquant les campagnes à mener par divers pays dans la cadre de la sensibilisation sur le changement climatique, M. Gompertz qui fait aussi partie de l’équipe de négociation COP-21, a cité l’exemple de l’Algérie qui mène des actions pédagogiques et de persuasion en prônant, a-t-il dit, "une politique qui ne coûte pas cher, mais qui permet d’émettre moins de carbone".

Il a ainsi salué la campagne menée par le ministère de l’Aménagement du Territoire et de l’Environnement pour sensibiliser les enfants dans les écoles ainsi que les campagnes lancées à travers les mosquées pour toucher l’opinion publique et vulgariser les thèmes de l’environnement.

"Les autres pays peuvent prendre des initiatives similaires, lesquelles ne sont pas très coûteuses, mais qui peuvent changer beaucoup de choses à long terme", a-t-il suggéré.

La visite en Algérie de M. Gompertz intervient dans le cadre COP-21, au cours de laquelle la France va assurer la présidence de la Conférence, prévue à Paris du 30 novembre au 10 décembre 2015.

L’enjeu de la COP-21 est d’amener toutes les parties à se mettre d’accord pour trouver un instrument qui succèdera au protocole de Kyoto, qui n’ pas été ratifié les Etats-Unis d’Amérique, alors que d’autres pays s’en sont retirés.

"Nous entendons favoriser un accord qui englobe toutes les parties, qui reste suffisamment ambitieux et qui assure l’objectif de limiter le réchauffement climatique", a-t-il précisé.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article