Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de wen Nouara

COOPÉRATION ALGÉRO- ALLEMANDE DANS LE SECTEUR DE L'ENVIRONNEMENT

Un programme de 12 millions d'euros

Par Abdelkrim AMARNI - Lundi 25 Janvier 2016 00:00
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Trois axes essentiels composent la feuille de route du programme de travail avec l'entreprise allemande de coopération internationale (GIZ), une entité prestataire de services de la coopération internationale pour le développement durable.

Il s'agit de la gouvernance environnementale et de biodiversité, l'appui au plan national climatique et au Prodec (Programme décennal de développement de l'éducation), a indiqué Melle Fedoua, chargée de la communication du bureau d'Alger de GIZ à L'Expression.

Lors d'une journée d'information sur la coopération allemande dans le secteur de l'environnement, l'entreprise GIZ a présenté hier, en présence de l'ambassadeur allemand à Alger, Götz Ligenthal, son programme de travail avec l'Algérie. Active dans le monde entier et employant quelque 16 400 personnes, dont 70% sont recrutés sur place, GIZ a plus de 50 ans d'expérience derrière elle. Présente en Algérie depuis 1993, elle évolue dans les domaines de l'environnement avec comme champs d'intervention la gestion durable des ressources naturelles, la préservation de la biodiversité, qui est consignée dans le projet algérien «Genbi», l'adaptation aux changements climatiques, la gestion des déchets, la promotion des technologies et des innovations respectueuses de l'environnement, ainsi que l'économie circulaire.


La «gouvernance environnementale et biodiversité (Genbi)», et son impact en Algérie, la croissance continue des agglomérations urbaines, l'industrialisation et l'extension des infrastructures entraînent de graves dommages sur l'environnement et menacent la diversité biologique.La pression sur les écosystèmes, sur la diversité des espèces, spécifiquement dans le nord du pays, augmentera davantage à l'avenir à cause de la croissance démographique et économique, et du changement climatique. 

L'objectif du programme est d'introduire des instruments et des approches de gouvernance environnementale destinés à assurer la protection de l'environnement et la sauvegarde de la biodiversité, notamment dans les zones protégées. La sensibilisation et la vulgarisation contribuent à ce que la diversité biologique et l'environnement soient davantage pris en compte dans les décisions politiques, et au niveau de la société civile, estime GIZ.

Chacun de ces trois projets coûte quatre millions d'euros environ. Sont insérés dans ces projets, l'innovation respectueuse de l'environnement et l'emploi des jeunes, thèmes qui ne sont pas marginalisés dans l'action de GIZ, ainsi que l'économie circulaire dans l'environnement.

Le renforcement de la gouvernance promeut une meilleure implication de la société civile et d'autres secteurs quant aux effets sur l'environnement et la diversité biologique. Des exemples concrets de mise en oeuvre dans la région pilote du Parc national d'El Kala démontrent une gouvernance environnementale participative et l'utilisation durable des ressources biologiques et génétiques dont il ne faut pas occulter la richesse sous-marine qu'est le corail.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article