Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Nouara

Jeudi, 31 Décembre 2015 16:03

ALGER- Le ministre des Ressources en eau et de l'environnement, Abdelwahab Nouri a appelé jeudi les agriculteurs à utiliser des appareils économiseurs d'eau, d'autant que l'Algérie enregistre une baisse importante des stocks d'eau, en raison d'une faible pluviométrie.

"Il est temps de tirer la sonnette d'alarme afin de sensibiliser les agriculteurs à la nécessité d'utiliser des techniques permettant d'économiser l'eau, au moment où nous enregistrons un important déficit de cette ressource", a indiqué le ministre, en réponse à une question posée par un député lors d'une séance plénière consacrée aux questions orales à l'Assemblée populaire nationale (APN), sur le retard accusé dans les travaux de réalisation du barrage de Oued Taht à Mascara.

"Nous devons apprendre à économiser l'eau et à utiliser des équipements adéquats en vue de préserver cette importante ressource et d'améliorer le rendement agricole", a-t-il dit.

Par ailleurs, le ministre a regretté la non exploitation de grandes superficies agricoles irriguées par les agriculteurs, pour lesquelles l'Etat "a consacré d'importantes enveloppes financières mais restent malheureusement inexploitées".

Il a cité l'exemple de superficies agricoles dans plusieurs wilayas du pays notamment à Relizane qui abrite plus de 32.000 hectares irrigables et équipés mais non exploités à hauteur de 50%".

Même constat pour la wilaya de Tissemsilt où se trouve le barrage du Colonel Bouguerra d'une capacité de plus de 10 millions de mètres cubes "stockés depuis des années" et qui abrite de grandes superficies agricoles pour lesquelles l'Etat a consacré d'importantes sommes, mais les agriculteurs ne les ont pas irrigués".

Concernant le projet du barrage de Oued Taht (Mascara), le ministre a dit qu'il est destiné à alimenter les populations des communes de Ain Farah, de Oued Abtal et de Sidi Abdeldjabar en eau potable et à irriguer les périmètres agricoles, estimés à 500.000 hectares.

Ce barrage revêt une grande importance pour les citoyens, car il est à même de réaliser le développement agricole dans la région et de les alimenter en eau potable.

Le barrage dont le taux d'avancement des travaux a atteint 72%, permettra de stocker plus de 7 millions de mètres cubes.

Le projet sera réceptionné avant la fin du premier semestre 2016, a-t-il annoncé, soulignant qu'il a accusé un grand retard en raison de l'interruption des travaux pour des raisons techniques.

La wilaya de Mascara, considérée comme pôle agricole par excellence, a enregistré une importante production agricole, grâce aux efforts déployés par l'Etat dans le cadre de ses investissements visant à stocker l'eau et à l'exploiter dans le secteur agricole.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article