Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouara Algérie.com

Ecologie, environnement, nature, économie verte et développement durable en Algérie

Béjaïa : la neige et la pluie ont fortement affecté le trafic routier

Mardi, 16 Février 2016 18:04

 

 
Béjaïa : la neige et la pluie ont fortement affecté le trafic routier
 
 

BEJAIA - Plusieurs axes routiers se trouvaient encore fermés mardi en début d’après-midi à Béjaïa conséquemment aux chutes de neige et de pluies qui se sont abattues sur la wilaya ces dernières 24 heures, apprend-on auprès de la direction des travaux publics.

La situation de fermeture des axes routiers a concerné toutes les régions, mais a connu des accès de difficulté particulièrement à l’Est, notamment à Kherrata ou les liaisons avec la wilaya de Sétif, qu’il s’agisse de la RN.09 ou des chemins de wilaya vers Bouandès ou bougaades, ont toutes été obstrués par la neige qui, par endroit, a atteint 50 cm de hauteur, précise-t-on.

L’activité et les déplacements dans la région sont limités à leur portion congrue et plusieurs établissements scolaires ont dû fermer, indique-t-on à l’APC qui par ailleurs ne signale pour autant aucun dégât important.

La même situation vaut pour la région de Barbacha, où la RN.75 reliant Béjaïa à Sétif par Amizour, où l’amoncellement des neiges a obstrué quasiment tous les axes s’y trouvant. Des moyens matériels et humains importants ont été engagés pour assurer un minimum de trafic au réseau de la région, notamment du côté de Khellil, à la limite avec la wilaya de Sétif ou d’Amissiouene et Ait-Adjissa, menant vers Beni-Maouche, plus au sud, également recouvert de neige.

Le retour d’intempéries dans cette région n’est pas sans rappeler les conditions d’épreuves vécues l’hiver 2015, avec le débordement de l’oued s’y trouvant, l’éclatement d’une canalisation principale d’A.E.P, emportée, du reste, par les eaux et l’écroulement en partie d’un pont assurant la liaison avec Amizour. Autant dire que la frayeur a repris son droit de cité, mais évacuée rapidement grâce aux moyens mis en place, pour éviter la répétition, cette année, du même scénario.

Tôt le matin, une multitude d’engins ont été engagés pour déneiger  et permettre aux habitants de tout ce flanc montagneux de vaquer autant que faire se peut à leurs activités, précise-t-on à la commune.

A l’ouest, c’est principalement la liaison avec Tizi-Ouzou qui en a pâti, notamment dans son tronçon, reliant Chellata aux limites de la wilaya, entièrement recouvert d’une neige épaisse. Au Sud, C’est ighil Ali qui a subi l’épreuve avec la fermeture de la RN 101, assurant la liaison avec la wilaya de Bordj Bou Arredj, et toutes les zones montagneuses environnantes.

Dans les régions à topographie plane, ce sont les débordements d’Oueds qui sont surtout derrière l’obstruction du réseau. Le cas vaut principalement pour la RN.12 reliant Bejaia à Tizi-Ouzou, notamment à hauteur du village d’Ibourassene, à 8 km à l’ouest de Bejaia, littéralement submergée par les eaux.

Pour autant, cette dégradation forte du climat, n’a fort heureusement pas donné lieu à des dégâts importants. La protection civile, engagée sur plusieurs fronts, n’a eu à relever que des infiltrations d’eau habituelles dans les foyers et les stagnations d’eaux dans les quartiers, situés en basse altitude, notamment Sid-Ali Lebhar, la cité douanière et la cité Tobbal.

Une foudre tombée, dans le parc à hydrocarbure, dans la zone de l’arrière port, a déclenché un feu dans un bas de pétrole brut. L’incendie a été aussitôt maîtrisé.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Karim Tedjani

Karim Tedjani est un blogeur indépendant très concerné par les questions de l'environnement ainsi que de l'écologie en Algérie... Depuis 2009 , il sillonne autant le web que son vaste pays d'origine; afin de témoigner, d'apprendre, mais aussi de militer...
Voir le profil de Karim Tedjani sur le portail Overblog

Commenter cet article