Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouara Algérie.com

Ecologie, environnement, nature, économie verte et développement durable en Algérie

Bouira : un singe magot libéré de ses "ravisseurs" par la police

Mercredi, 17 Février 2016 15:30

 

 
Bouira : un singe magot libéré de ses "ravisseurs" par la police
 
 

BOUIRA - Un singe magot, un animal protégé car en voie de disparition, a été détenu illégalement par deux individus qui s’apprêtaient à le transférer vers Annaba avant d'être récupéré par les services de police à la gare routière de Bouira, a indiqué mercredi la Sûreté de wilaya.

Un des mis en cause âgé de 31 ans et originaire de Bouira détenait l'animal à la station climatique de Tikjda (Est de Bouira) depuis cinq mois avant qu’il ne le remette à un autre jeune originaire d’El-Oued (Sud).

Ce dernier s’apprêtait, de son côté, à le transférer à Annaba pour l’utiliser dans des prises de photo sur des places publiques, selon les détails fournis par la même source.

Il s’agit d'une détention illégale d’une espèce animale menacée d'extinction et qui est protégée par un décret présidentiel de 1983, selon les services du Parc national du Djurdjura (PND).

Les services de la Sûreté de la wilaya de Bouira sont intervenus au niveau de la gare routière de Bouira où ils ont pu mettre la main sur les deux mis en cause et récupérer le singe magot, qui est considéré comme un animal porteur de certaines maladies inconnues et transmissibles à l’homme, a-t-on précisé.

Après avoir mené une enquête sur cette affaire, les services de la Sûreté de la wilaya ont transféré le dossier à l’instance judiciaire concernée, a-t-on ajouté de même source.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Karim Tedjani

Karim Tedjani est un blogeur indépendant très concerné par les questions de l'environnement ainsi que de l'écologie en Algérie... Depuis 2009 , il sillonne autant le web que son vaste pays d'origine; afin de témoigner, d'apprendre, mais aussi de militer...
Voir le profil de Karim Tedjani sur le portail Overblog

Commenter cet article