Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Nouara

Le Mont Tlemcen (Algérie) figure dans la liste...

PARIS- L'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) a annoncé lundi l'inscription de 20 nouveaux sites sur la liste du Réseau mondial des réserves de biosphère.

Suite au quatrième Congrès mondial des réserves de biosphère, qui s'est conclu le 17 mars dernier à Lima, au Pérou, le Conseil international de coordination du Programme de l'UNESCO sur l'homme et la biosphère (MAB) a ajouté 20 nouveaux sites au Réseau mondial des réserves de biosphère, a déclaré l'UNESCO dans un communiqué.

Cette liste de nouveaux sites compte 18 sites nationaux et un site transfrontalier, a précisé l'agence onusienne, avant d'ajouter que ces changements portent désormais à 669 le nombre total de réserves de biosphère, réparties dans 120 pays, dont 16 sites transfrontaliers.

Créé par l'UNESCO au début des années 1970, le Programme sur l'homme et la biosphère est un programme scientifique intergouvernemental visant à améliorer les relations entre les habitants de la planète et leur environnement naturel au niveau mondial. Dans ce cadre, les sites désignés comme étant des réserves de biosphère sont conçus comme des zones d'apprentissage pour le développement durable, destinées à concilier la conservation de la biodiversité et l'utilisation durable des ressources naturelles.

Selon l'UNESCO, les nouveaux sites ajoutés sont les suivants :  Monts de Tlemcen (Algérie), Beaver Hills (Canada), Tsa Tué (Canada), Lac Bosomtwe (Ghana), La Hotte (Haïti), Agasthyamala (Inde), Balambangan (Indonésie), Hamoun (Iran), Collina Po (Italie), Barsakelmes (Kazakhstan), Belo-sur-Mer-Kirindy-Mitea (Madagascar), Cèdre de l'Atlas (Maroc), Isla Cozumel (Mexique), Gran Pajatén (Pérou), Albay (Philippines), Fajas de Sao Jorge (Portugal), Tejo/Tajo (Portugal et Espagne), Ile de Man (Royaume-Uni) et Jozani-Chwaka Bay (Tanzanie).

 

APS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article