Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web Nouara

Partenaires sont devenus les agriculteurs, administrateurs du secteur et la presse à Oued Souf autour du besoin de communiquer pour les uns et celui d’informer pour les autres autour de ce domaine appelé plus que jamais à se développer, pour lequel les médias sont sollicités pour accompagnement.

La Chambre interwilaya de la pêche et de l'aquaculture de la wilaya d’Ouargla et la Chambre de l’agriculture d’Oued Souf ont organisé, dernièrement à l’hôtel Lousse (Oued Souf), une rencontre nationale sur le rôle des médias dans l’accompagnement du développement de l’agriculture et de l’aquaculture sous le slogan “Les médias sont le partenaire de toujours du développement durable”.

Cette rencontre à laquelle ont pris part les autorités locales, des représentants des services agricoles, des associations et des journalistes intervient au moment où la politique de l’État s’est orientée, ces dernières années, vers le secteur de l’agriculture pour développer l’économie nationale.

En marge de cette rencontre, une session de formation sur les techniques de la pisciculture intégrée a été organisée au profit des journalistes.

Les intervenants ont expliqué que la pisciculture est l’introduction de l’élevage de poissons dans un milieu à vocation agricole. Le procédé consiste à développer les deux activités, parallèlement ou séquentiellement, en bénéficiant des avantages de l’une pour l’autre.

Cette branche est préconisée dans les zones rurales, notamment au niveau des exploitations agricoles moyennes et petites, pour son apport notable en protéines. “Cette rencontre a pour objectif de permettre aux journalistes d’avoir une idée sur la terminologie utilisée et les techniques relatives au domaine de l’aquaculture. Aussi de les (journalistes) rapprocher de la source d’information leur permettant d’avoir un accès facile à l’information du secteur de l’agriculture”, nous dira M. Abitha, directeur de la Chambre interwilaya de la pêche et de l’aquaculture d’Ouargla, et d’ajouter : “Pour que l’information soit crédible et objective, le journaliste doit la chercher à partir de la source, que sont l’administration et les agriculteurs.”
Cette rencontre a aussi permis aux représentants de la presse de soulever quelques obstacles liés à l’accès à l’information.


À la clôture de la journée, des attestations d’honneur ont été remises aux journalistes et aux autres participants.


Ammar Dafeur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article