Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web

La célébration du 40ème anniversaire de la découverte de la Sitelle kabyle est organisée, dans le cadre du projet de création participative d’une aire protégée dans le massif des Babors, par l’association de réflexion, d’échanges et d’actions pour l’environnement et le développement (AREA-ED).

Cette commémoration vise à informer et sensibiliser les acteurs et le public local sur la fragilité des écosystèmes et de la biodiversité des Babors et sur les menaces que représentent les actions humaines et les changements climatiques.

A ce titre, une conférence-débat aura lieu jeudi 26 mai à partir de 9h à l’auditorium de l’Université Ferhat Abbes de Sétif selon ce programme :
J.P. Ledant : « Les circonstances de la découverte de la Sittelle, son habitat et ses besoins de conservation » 
K. De Smet : « les mammifères en Algérie : quel est leur habitat, quel rôle y jouent-ils ? et comment organiser leur conservation ? » 
M. Bellatrèche : « Préférences écologiques de la Sittelle kabyle Sitta ledanti »

Une fête de la nature et de la biodiversité sera organisée le 28 mai prochain à 9h00 au douar Medjergui de Babor avec la participation des APC de Babor et Oued Bared, des services des forêts, des associations locales, des artisans, des agriculteurs et des établissements scolaires.

A propos l’espèce Sittelle Kabyle :

Le 5 octobre 1975, Jean-Paul Ledant, un agronome et ornithologue belge, enseignant à l’Institut National d’Agronomie d’El Harrach (Alger), fera la découverte, dans la forêt de djebel Babor, d’une nouvelle espèce d’oiseau du genre Sita appartenant à la famille des Sittidae. Cette découverte rare, fera, à l’époque, la une des grands journaux tel que « le monde ». Suite à une expédition organisée, avec Jean Paul Ledant, en avril 1976, Jacques Vielliard, ornithologue français, décrira formellement l’espèce en juillet 1976, sous le nom scientifique de Sitta ledanti dite Sitelle Kabyle ou sittelle de Ledant en hommage à Jean Paul Ledant. Selon Ledant, l’aire de répartition de l’oiseau se limitait strictement à la forêt domaniale de Babor où elle évolue, à des altitudes de 1350 à 2004 m, dans un biotope forestier constitué de la forêt mixte de résineux et feuillues (Sapin, Cèdre et Chêne zéen) 1 . 1 J.P. Ledant, 1979, Aves 14-4 ; 1979 2 Cette idée sera remise en cause en juin 1989. Cette année, une expédition organisée dans le Parc national de Taza, par les chercheurs de l’INA, fera la découverte, à une trentaine de kilomètre à l’Est de djebel Babor, dans la forêt de Guerrouch, de la Sitelle kabyle, dans un biotope forestier différent, la forêt mixte de feuillues (chêne zen, chêne Afares et chêne liège) et dans des limites altitudinales de 50 à 1121 m. Depuis la Sittelle kabyle a été signalé dans 2 autres sites proches (forêt de Tamentout et forêt de Djimla). La Sittelle kabyle est l’unique espèce d’oiseau endémique d’Algérie. Elle possède une aire de répartition relictuelle fragmentée sur quatre stations : la forêt mixte de Sapin de Numidie et Chêne Zeen de Djebel Babor, la forêt de Chêne Zéen de Guerrouch, forêt de Tamentout et forêt de Djmila. Au total son aire de répartition ne couvre tout au plus que quelques centaines d’hectares et sa population ne dépasserais pas quelques centaines de couples. Cette aire de répartition réduite et fragmentée rend la Sittelle kabyle particulièrement fragile aux menaces représentées par l’action humaine : incendies, déboisement, érosion, dérangement et par les changements climatiques. L’espèce est donc considérée comme « en danger » par l’Union internationale pour la conservation de la nature.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article