Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web

 

Mercredi 25 mai 2016

Le ministre de l’Energie, Salah Khebri, s’est entretenu, mercredi à Alger, avec l’ambassadrice du Danemark en Algérie, Margit Thomsen, qui a lui fait part de l’intérêt des sociétés danoises d’investir dans le domaine des énergies renouvelables en Algérie.

Selon un communiqué du ministère, les entretiens entre les deux parties ont porté sur le renforcement des relations de coopération dans le domaine énergétique dont notamment les énergies renouvelables.

Mme Thomsen a fait part, à cette occasion, de l’intérêt des sociétés énergétiques danoises d’investir dans le domaine des énergies renouvelables notamment l’éolien.

Pour sa part, M. Khebri a présenté les grands axes du programme national des énergies renouvelables et a invité les entreprises danoises à se rapprocher de la Commission de régulation d l’électricité et du gaz (Creg) pour s’informer des procédures nécessaires à l’investissement dans ce domaine, ajoute le communiqué.

Le programme national actualisé de développement des énergies renouvelables prévoit une production de 22. 000 MW d’électricité de source renouvelable à l’horizon 2030, notamment solaire et éolienne, destinée au marché intérieur, en plus de 10. 000 MW supplémentaires à exporter, rappelle-t-on.

Le déploiement à plus grande échelle du photovoltaïque et de l’éolien sera accompagné, à moyen terme, de la production d’énergie à partir du solaire thermique, ainsi que l’intégration de la cogénération, de la biomasse et de la géothermie, selon des projections officielles.

Ainsi, l’énergie de source renouvelable devrait représenter 27% de la production globale d’électricité en 2030 et le double de la capacité actuelle du parc national de production d’électricité.

Grâce à ce programme, il est prévu de réaliser une économie de prés de 300 milliards de m3 de gaz sur la période allant de 2021 à 2030, qui seront orientés vers l’exportation et rapporteront à l’Algérie d’importants revenus supplémentaires.

En outre, jusqu’à 300. 000 postes d’emplois directs et indirects devraient être générés à la faveur de la mise en œuvre de ce programme qui nécessite des investissements de l’ordre de 120 milliards de dollars.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article