Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Nouara

Voici des exemples d’expériences agrotouristiques d’ici et d’ailleurs qui, espérons-le, en inspireront certains pour développer ou structurer l’offre mettant le terroir en valeur.

http://veilletourisme.ca

 

Puisque l’intérêt des visiteurs pour l’agrotourisme se confirme, principalement pour la clientèle québécoise et outre-mer, pourquoi ne pas s’inspirer de bonnes pratiques et réfléchir aux enjeux actuels de cette industrie?

 

 

 

 

 

 

UN INTÉRÊT QUI SE CONFIRME

Un sondage réalisé par la Chaire de tourisme Transat auprès de 5520 répondants québécois, français, américains et ontariens portant sur leurs habitudes de voyage permet d’évaluer la popularité de l’agrotourisme. Voici quelques faits saillants :

  • 7 % de la clientèle québécoise et 4 % de la clientèle hors Québec a participé à une activité agrotouristique au cours d’un voyage en 2014, toutes destinations confondues.
  • Les Français ont affiché un taux de participation équivalent à celui des Québécois (7 %), tandis que 3 % des Ontariens et 4 % des Américains ont pris part à une expérience agrotouristique.
  • Parmi les 3302 Québécois sondés, 15 % ont mentionné avoir effectué une à trois excursions agrotouristiques à proximité de leur domicile durant les deux derniers mois.
  • Si l’on se penche particulièrement sur le cas de la clientèle hors Québec qui a visité la belle province, 12 % de celle-ci a mentionné avoir effectué une activité agrotouristique. Cette donnée doit être considérée avec réserve, compte tenu du faible échantillon (121 répondants).

Voici des exemples d’expériences agrotouristiques d’ici et d’ailleurs qui, espérons-le, en inspireront certains pour développer ou structurer l’offre mettant le terroir en valeur.

INSPIRATIONS EUROPÉENNES 

Une récente étude d’Atout France présente plusieurs initiatives intéressantes. 

Pile dans la tendance du storytellingVins Patrimoine®/Vins qui parlent est un projet consistant en la conception d’étiquettes avec codes QR pour quelques vins regroupés sous le nom Terroirs du Vertige. Le code, une foi lu, renvoie à une vidéo où le vigneron parle de son produit, ainsi que des mets avec lesquels il s’accorde. On peut y découvrir les paysages et les gens peuplant la région. Le vin devient alors un réel ambassadeur du territoire. Ce concept qui pourrait être exporté à d’autres types de produits rappelle la campagne gaspésienne Monhomard.ca, où un code attaché à chaque crustacé mène à une vidéo du pêcheur l’ayant capturé.

 

Avec les régimes alimentaires qui se multiplient, la plateforme italienneAgriturismiperceliaci.com permet de chercher des restaurants et des hébergements garantissant que de la nourriture sans gluten est disponible au sein des fermes agrotouristiques. Le portail s’autofinance grâce à la publicité et à l’adhésion des offreurs. Les utilisateurs peuvent y contribuer en signalant les nouveaux établissements qui se spécialisent dans la cuisine sans gluten et par des commentaires.

THYME est à la fois une école de cuisine, un hébergement champêtre disséminé entre une maison de village et cinq cottages indépendants, ainsi qu’un bistro qui complète l’offre de restauration et d’animation. THYME est situé dans le district de Cotswold, au sud-ouest de l’Angleterre. L’école de cuisine utilise les produits locaux et les cours variés (fabrication de pain, préparation de plats thaïlandais, cuisine avec la viande ou les poissons, etc.) se déroulent durant une journée ou un court séjour. L’ensemble du projet représente une relation gagnant-gagnant pour les producteurs, les résidents qui voient leur communauté se développer et les fondateurs, qui en tirent des revenus.

 

 

INSPIRATIONS QUÉBÉCOISES

Le Tortillard gourmand est un minibus pouvant transporter 10 personnes; il sillonne la région de Lanaudière, à la découverte de fermes et d’un vignoble. L’escapade comprend aussi un atelier culinaire. Quatre itinéraires suivant diverses thématiques sont offerts, en plus de virées hors série qui incluent un souper et un concert auFestival de Lanaudière.

 

 

L’auberge Le Baluchon en Mauricie propose des excursions en compagnie d’un herboriste le long de la rivière du Loup. Les participants peuvent cueillir une variété de végétaux et apprennent ensuite à les intégrer à la cuisine.

Tourisme Cantons-de-l’Est lançait au printemps 2015 une carte présentant six circuits de vélo permettant de découvrir l’offre gourmande de la région. Élaborée avec l’aide de Vélo Québec, la carte établit les niveaux de difficulté et les courbes de relief de chacun des parcours sélectionnés pour la beauté de ses paysages, son offre gourmande, ses attraits et son hébergement situé à proximité. 

La Table agroalimentaire du Saguenay-Lac-Saint-Jean organise plusieurs activités culinaires. Elle a invité récemment une dizaine de restaurateurs de la région à participer à un projet visant le développement de l’offre alimentaire, caractérisée par la cuisine du terroir. Les candidats choisis bénéficieront d’un encadrement individuel et d’une importante visibilité promotionnelle. Ils deviendront les « ambassadeurs » d’une cuisine type de la région. 

VISER UNE QUALITÉ EXEMPLAIRE AGROTOURISME

L’offre agrotouristique s’est bien développée au cours des dernières années. Les enjeux d’aujourd’hui concernent principalement la qualité des produits sur le marché et des expériences vécues par les visiteurs.

L’étude d’Atout France détermine six enjeux de la mise en valeur du terroir dans une perspective touristique.

  • Garantir la qualité des produits. Les consommateurs peuvent avoir du mal à s’y retrouver, et il faut faciliter l’accès à une information uniformisée.
  • Garantir le caractère local des produits et favoriser les circuits courts.
  • Intégrer les nouvelles tendances alimentaires (bio, sans gluten, végétarien, etc.).
  • Proposer de nouvelles offres et expériences. Il s’agit souvent d’activités à part entière, où il importe que celles-ci soient variées et intéressantes (cours de cuisine, cueillette, interprétation, etc.).
  • Développer des offres identitaires aptes à servir de vitrines pour la destination.
  • Valoriser l’ensemble des offres et les connecter aux efforts de développement et de promotion touristique.

Votre région vise-t-elle dans le mille?

 

Source de l’image à la une : Freeimages.com/Stephen J. Sullivan

Source(s)

  •  
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article