Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouara Algérie.com

Ecologie, environnement, nature, économie verte et développement durable en Algérie

L’étrange décision du P/APC d’Aghbalou

Ainsi, depuis mercredi dernier, date de la publication de cet arrêté municipal, la commune d’Aghbalou a pris des allures de décharge à ciel ouvert, où les immondices s’entassent allègrement.

 

LE RAMASSAGE DES ORDURES SUSPENDU JUSQU’À NOUVEL ORDRE  

 

Ce n’est un secret pour personne, les APC de la wilaya de Bouira sont défaillantes en matière de gestion des déchets ménagers.

Quand cette défaillance s’ajoute aux oppositions des riverains, cela donne l’exemple de l’APC d’Aghbalou (est de Bouira), où les services communaux ont tout bonnement décidé de suspendre le ramassage des ordures faute de décharge où les entreposer. Dans une déclaration rendue publique, le P/APC d’Aghbalou, lequel est confronté à un blocage de son APC depuis plus d’une année, a pris l’étrange décision de surseoir au ramassage des déchets ménagers, arguant l’opposition exprimée par les habitants du quartier de Vouaklane au sujet de la décharge communale.

Autrement dit, ce maire, pour ne pas s’attirer les foudres des habitants de ce quartier et cédant à leur “chantage”, a pris la décision pour le moins saugrenue de laisser sa ville crouler sous les ordures. Ainsi, depuis mercredi dernier, date de la publication de cet arrêté municipal, la commune d’Aghbalou a pris des allures de décharge à ciel ouvert, où les immondices s’entassent allègrement. Les citoyens avouent leur incompréhension vis-à-vis de cette décision, laquelle s’assimile à un abandon pur et simple de la part de leur P/APC et l’ensemble des élus de cette commune, l’une des plus déshéritées de la wilaya. Afin de mieux comprendre la genèse de cette situation ayant abouti à cet état de fait des plus invraisemblables, il faudrait revenir quelques années en arrière.

En effet, la commune d’Aghbalou ne dispose toujours pas d’un centre d’enfouissement technique (CET), et afin de pallier cela, les autorités municipales de l’époque avaient aménagé une décharge provisoire sur la RN15, mais cette dernière a été fermée suite à un mouvement de contestation de la part des habitants. Ensuite, il a été décidé de la création d’un CET, lequel devait absorber un tant soit peu les déchets ménagers de la commune.

 

Néanmoins, c’était compter sans les oppositions des riverains, notamment des propriétaires terriens qui avaient refusé que leurs oliveraies servent de décharge publique. Depuis, c’est le statu quo. Devant l’incapacité avérée du staff communal à gérer cette situation, le wali de Bouira devrait intervenir afin de solutionner ce problème et éviter qu’il ne dégénère davantage. 

 RAMDANE B.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Karim Tedjani

Karim Tedjani est un blogeur indépendant très concerné par les questions de l'environnement ainsi que de l'écologie en Algérie... Depuis 2009 , il sillonne autant le web que son vaste pays d'origine; afin de témoigner, d'apprendre, mais aussi de militer...
Voir le profil de Karim Tedjani sur le portail Overblog

Commenter cet article