Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web de Karim Tedjani

Sans grande surprise, elle s’est appuyée sur les critères de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) dont la définition est la plus communément admise.

La Commission européenne a publié aujourd’hui sa définition des perturbateurs endocriniens. Etape indispensable et longuement attendue afin de pouvoir ensuite les encadrer.
 

Sans grande surprise, elle s’est appuyée sur les critères de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) dont la définition est la plus communément admise. Selon celle-ci, un perturbateur endocrinien est une substance qui a des effets indésirables sur la santé humaine et qui agit sur le système hormonal, et dont le lien entre les deux est prouvé.

Les “critères stricts” proposés “fondés sur la science, (…) feront du système réglementaire de l’UE le premier dans le monde à définir ces critères scientifiques sur le plan législatif”, s’est félicité dans un communiqué le président de la Commission Jean-Claude Juncker.

“Il est important de souligner que certains des effets indésirables causés par les perturbateurs endocriniens (par exemple les effets sur la reproduction) sont évalués depuis de nombreuses années, ce qui signifie que, dans la pratique, un grand nombre de substances établies comme perturbateurs endocriniens ont déjà été interdites par l’UE”, précise en outre la Commission dans une note annexe.

 

La Commission avait démarré ses travaux en 2010, promettant une définition en décembre 2013. Deux ans plus tard, en décembre 2015 et alors que rien n’avait été publié, la Cour de justice européenne, saisie par la Suède, avec le soutien du Danemark, de la Finlande, de la France et des Pays-Bas, avait condamné la Commission pour “manquement à ses obligations”.
La Commission européenne était critiquée de toutes parts, soupçonnée et accusée de favoriser les intérêts économiques des industries chimiques sur les intérêts des citoyens.


Définition

Définition de la Commission européenne

“Les perturbateurs endocriniens sont des substances chimiques qui altèrent le fonctionnement du système hormonal chez l’homme et l’animal. Ils ont trois caractéristiques cumulatives : une fonction hormonale, un effet indésirable, et un lien de causalité entre les deux.”

Définition de la l’OMS

Pour l’OMS, un perturbateur endocrinien est “une substance ou un mélange altérant les fonctions du système endocrinien et induisant donc des effets indésirables sur la santé d’un organisme intact, de ses descendants ou (sous-) populations.”

> Lire le rapport de l’OMS sur les perturbateurs endocriniens

Où se trouvent les perturbateurs endocriniens ?

Ils peuvent provenir de :

  • origine naturelle (phytoestrogènes…)
  • produits d’origine chimique, médicament, cosmétiques, traitement des cultures…
  • contamination de milieux naturels (eaux, aliments…)

Sont suspectés ou reconnus comme perturbateurs endocriniens le bisphénol A (BPA), les phtalates, les composés bromés, certains parabènes…

Quelles sont les particularités des perturbateurs endocriniens ?

  • Ils peuvent agir même à très faible concentration.
  • Le mélange de substances peut être plus toxique que les substances isolées.
  • Les effets indésirables peuvent varier selon les périodes de la vie des sujets ; ils sont particulièrement néfaste in utéro et chez les jeunes enfants.
  • Alors que les perturbateurs endocriniens sont toxiques à faibles doses, la présence sous forme de traces de ceux-ci multiplie les voies de contamination (ingestion, inhalation, contact cutané) et les milieux de contamination possibles (eaux, aliments, cosmétiques, dispositifs médicaux,…).

Problèmes de santé pouvant être induits

Quelques-unes des pathologies pouvant être induites par les perturbateurs endocriniens selon l’OMS (page 7).

  • pathologies diverses des organes de reproduction
  • altération de la fertilité
  • endométriose
  • cancer du sein ou de la prostate
  • puberté précoce
  • obésité
  • asthme
  • hypertension
  • Maladies d’Alzheimer et Parkinson
 
 
 
 
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article