Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Ecolo de Karim Tedjani

Par 

Ali ABJIOU
 | Edition N°:4799 Le 21/06/2016 | Partager  
 
Un forum des jeunes méditerranéens pour le climat en préambule de l’évènement
120 jeunes de la région pour parler «environnement»
medcop_climat_099.jpg

Le site qui devra accueillir la MedCOP Climat 2016 est en train de se mettre en place. Il s’agit d’un chapiteau installé à proximité de l’hôtel Movenpick. D’autres chapiteaux de moindre taille sont encore en cours d’installation pour accueillir les 2.000 invités prévus dans le cadre de cet événement (Ph. Adam)

Les jeunes se mêlent de la partie. En avant première de la Medcop Climat 2016, le forum du Réseau des jeunes méditerranéens pour le climat devra tenir sa première édition le 17 juillet. L’événement comptera avec la présence de 120 jeunes représentant la société civile de la Méditerranée, unis pour la lutte contre les changements climatiques. L’objectif est d’aboutir à la rédaction d’une charte du Réseau des jeunes méditerranéens pour le climat afin de le lancer et de l’inscrire dans la pérennité. A ces jeunes s’ajouteront plus de 300 autres issus du Maroc qui devront débattre de thématiques diverses liées à l’environnement en Méditerranée comme l’éducation et la formation aux enjeux environnementaux, la solidarité internationale ou la santé environnementale, entre autres.


Une réunion d’information tenue samedi dernier au siège de la Région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima a permis de présenter l’événement et d’annoncer ses principales thématiques. Le forum devra enchaîner sur la Conférence des parties méditerranéenne (MedCOP Climat) dont les travaux se tiendront les 18 et 19 juillet prochains à Tanger. Elle comptera avec la présence de 2.000 participants des divers pays de la Méditerranée.Le comité de pilotage de l’événement a déjà commencé il y a quelques semaines par un re-baptême de l’événement qui sera dorénavant appelé MedCOP Climat 2016, au lieu de MedCOP22.


Ils ont aussi réussi à cerner les axes de son programme scientifique. Ce dernier tourne autour de plusieurs points qui serviront de thèmes à des débats. Il s’agit des engagements méditerranéens en matière de climat, la recherche de nouvelles formes de coopération, le financement de la transition climatique, l’emploi des jeunes sous le prisme de l’environnement, entre autres. En fin de compte, il s’agit de faire entendre la voix de la Méditerranée dans le débat sur le climat. En plus, des conférences seront animées sur le thème de l’environnement auxquels seront ajoutés une dizaine d’ateliers opérationnels, des rencontres et des évènements parallèles ainsi  qu’une médina des solutions.


La lutte contre le dérèglement climatique est une priorité absolue. Il s’agit de diminuer fortement les émissions de carbone d’un côté, mais aussi de s’adapter aux évolutions en cours et à renforcer les infrastructures face à l’amplification des événements climatiques extrêmes et au manque de ressources, dont l’eau potable, dans une des zones les plus sensibles en la matière, la Méditerranée.

 

 
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article