Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouara Algérie.com

Ecologie, environnement, nature, économie verte et développement durable en Algérie

Opération "Zéro Mika" au Maroc

Cette démarche, publique, citoyenne, soutenue par l’Etat, s’inscrit dans le cadre de la tenue de la COP 22 en novembre prochain à Marrakech.

L’horrible sac en plastique noir, le célèbre «mika», vit ses derniers jours dans notre pays. C’est du moins ce que l’on est en droit d’espérer avec l’entrée en vigueur, dès le 1er juillet prochain, de la Loi 77-15 qui proscrit formellement l’utilisation, la distribution, la fabrication et l’importation des sachets en plastique, du fait de leur nocivité extrême envers l’environnement, la santé des citoyens, la préservation du cadre naturel, etc.

«Zéro MiKa», opération lancée le 12 juin dernier sur l’ensemble du territoire national par la Coalition Marocaine pour la Justice Climatique (CMJC), qui regroupe plus de 200 ONG opérant dans la champ de l’environnement et du développement durable, est déjà en mode action pour sensibiliser l’opinion publique sur les bienfaits de cette interdiction.

La CMJC bénéficie, on s’en doute, du soutien conséquent des autorités publiques, d’abord du Comité de Pilotage de la COP 22, des Ministères de l‘Intérieur, de l’Industrie et du Commerce, de l’Environnement également, mais aussi pour la popularisation de sa campagne, des médias, toutes formes confondues.

C’est la CMJC qui invite instamment d’ailleurs les citoyens et les citoyennes à participer massivement à la campagne de ramassage des sacs en plastique un peu partout dans le pays pendant trois jours, les 24, 25 et 26 juin.

On se félicitera fortement de cette initiative qui prend une ampleur nationale, jamais vue à ce jour pour des questions relevant de l’Environnement et de sa préservation.

Cette démarche, publique, citoyenne, soutenue par l’Etat, s’inscrit dans le cadre de la tenue de la COP 22 en novembre prochain à Marrakech.

Il est fort heureux qu’en cette grande occasion, le Royaume se débarrasse des satanés «mika» noirs, qui enlaidissent nos villes et nos campagnes, polluent les nappes phréatiques, portent atteinte à la santé des humains comme des animaux.

Bannir les sacs plastiques à tout jamais, voilà l’objectif, mais l’ on ne doit pas en mésestimer la difficulté.

En effet, outre l’indispensable et long travail de sensibilisation des citoyens, de proposition d’emballages alternatifs, «écolos» donc, se profile le redoutable défi d’empêcher la distribution de ces sacs.

Certes, les pouvoirs publics ont mis en place des mécanismes et des dispositions pour en interdire la fabrication et les producteurs «identifiés» ont même reçu des assurances des services de Moulay Hafid Elalamy pour des aides financières à la reconversion.

C’est aussi heureux qu’insuffisant parce que l’on sait qu’une partie non négligeable de la production de «mika» est faite dans des unités qui opèrent dans le cadre de l’économie informelle. Plusieurs d’entre elles seraient d’ailleurs situées en zone rurale, dans la proche banlieue du Grand Casablanca.

C’est vers ces «fabricants» que l’Etat doit porter ses coups, fermer ces sites, soi-disant clandestins, mais fort certainement connus des autorités (locales du moins).

L’éradication du mika passe donc à la fois par la sensibilisation, les solutions alternatives et la répression.

Si ces trois démarches se déroulent en parfaite concomitance, alors en novembre prochain aucun participant à la COP ne sera en mesure de montrer le moindre mika.

Et ne croyons pas que cette gageure est impossible à réussir.

Un jeune Marocain, qui commence à se faire connaître, au Maroc et à l’étranger, Mamoun Ghallab de son nom, est l’initiateur depuis plusieurs années d’une expérience aussi positive qu’innovante et courageuse, qu’il a appelée «Zéro Zbel Expérience». Alors, sans aller aussi loin que lui au départ, soyons tous, comme Mamoun pour la «Zéro MiKa Expérience» !

Fahd YATA

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Karim Tedjani

Karim Tedjani est un blogeur indépendant très concerné par les questions de l'environnement ainsi que de l'écologie en Algérie... Depuis 2009 , il sillonne autant le web que son vaste pays d'origine; afin de témoigner, d'apprendre, mais aussi de militer...
Voir le profil de Karim Tedjani sur le portail Overblog

Commenter cet article