Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouara Algérie.com

Ecologie, environnement, nature, économie verte et développement durable en Algérie

BORDJ BOU-ARRÉRIDJ : Les immondices reviennent dans les rues

La ville de Bordj Bou-Arréridj est sale. Répugnante même dans certains endroits. Partout, les déchets s’accumulent. Les citoyens sont agressés de toute part, encerclés par les immondices, à tous les coins de rue, dans chaque cité, et même dans les espaces de détente.

La propreté d’une ville, c’est l’affaire de ses citoyens. Si tout le monde prend les dispositions pour ne pas dégrader l’environnement urbain, la ville sera plus belle. Juste après le Ramadhan, les services chargés de l’hygiène sont tous, semble-t-il, en vacances. En effet, un constat de départ s’impose : la ville de Bordj Bou-Arréridj est sale. Répugnante même dans certains endroits.
Partout, les déchets s’accumulent. Les citoyens sont agressés de toute part, encerclés par les immondices, à tous les coins de rue, dans chaque cité, et même dans les espaces de détente.
Les exemples de cette dégradation alarmante de l’hygiène sont nombreux. “Personne n’est responsable de rien”, telle est peut-être l'explication à donner à la situation d’insalubrité qui prévaut dans la capitale des Bibans.
Partout, l’on voit des tas d’ordures, des fossés remplis d’eaux sales, des sachets plastiques, des agrégats de toutes formes et surtout de la poussière.
Enfin, la liste n’est pas exhaustive. Une analyse pertinente de la situation fait ressortir deux responsabilités, à savoir celle des hommes (les citoyens) et celle de l’État à travers la mairie.
À défaut d’assumer la gestion des ordures et autres besoins essentiels, les autorités locales auraient dû mettre en place une politique de sensibilisation ou d’organisation permettant aux populations elles-mêmes de prendre en charge une bonne partie de cette question. D’autres possibilités de partenariat ou de jumelage, possibles sur le plan intercommunal, auraient pu apporter des solutions pérennes et idoines en la matière. Aussi, l’insalubrité grandissante à Bordj Bou-Arréridj est le fait des hommes et surtout de l’incompétence de nos responsables à pouvoir prendre les mesures qu’il faut quand il le faut. Car ce problème n’est point une fatalité. Beaucoup de villes plus développées et peuplées sont arrivées à y remédier. Il s’agit tout simplement de le vouloir pour y arriver. Cela passe par la sensibilisation des populations et une synergie d’actions entre tous les acteurs concernés.
Les responsables doivent anticiper, innover, pérenniser l’action et faire montre d’une réelle volonté politique.

Chabane BOUARISSA

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Karim Tedjani

Karim Tedjani est un blogeur indépendant très concerné par les questions de l'environnement ainsi que de l'écologie en Algérie... Depuis 2009 , il sillonne autant le web que son vaste pays d'origine; afin de témoigner, d'apprendre, mais aussi de militer...
Voir le profil de Karim Tedjani sur le portail Overblog

Commenter cet article