Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web de Karim Tedjani

le 10.07.16 | 10h00

 

Les feux qui se sont déclenchés vendredi après-midi ont duré jusqu’à 7h hier, ravageant les maquis du sud de la wilaya de Boumerdès et ont failli tourner au drame. Selon nos sources, les incendies ont pris vers 15h sur les hauteurs de la commune de Beni Amrane.

En quelques minutes, les flammes se sont propagées jusqu’aux maquis de Thenia, Tidjelabine et jusqu’à Souk El Had. Le bilan de la Protection civile de Boumerdès fait état de six personnes asphyxiées par les fumées, qui ont été transférées vers les hôpitaux et centres de soins. Les feux ont ravagé plus de 100 hectares du tissu végétal des quatre communes touchées, notamment des oliviers, figuiers et autres arbres fruitiers, alors que plusieurs ruches ont été détruites. Les vents forts qui ont soufflé sur la région ont rendu impossible la mission des éléments de la Protection civile qui sont intervenus durant la nuit de vendredi à samedi sur plusieurs fronts pour éteindre les brasiers. Selon des témoins oculaires, cet incendie était d’une intensité jamais vue auparavant. La rapidité de sa propagation a provoqué un climat de peur et d’angoisse chez les habitants des localités jouxtant les forêts qui ont pris feu.

Les flammes ont atteint la périphérie de la ville de Thenia, témoigne-t-on. Un chalet a pris feu à Beni Fouda, au sud de la commune de Tidjelabine. Fort heureusement, il n’était pas habité. L’ancien village abandonné de Merchicha, relevant de la commune de Thenia, a été rayé de la carte par les flammes. L’électricité a été coupée dans plusieurs localités à cause des feux. L’année dernière, un incendie avait ravagé plus de 1500 oliviers dans la commune d’Ammal, au sud de Boumerdès. A l’époque, les propriétaires des oliveraies avaient réclamé des pouvoirs publics d’ouvrir une enquête. Malheureusement, leur requête est restée sans suite.   
 

Omar Arbane
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article