Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web écolo de Karim Tedjani

Une série d'incendies s'est déclarée dans plusieurs forêts du pays. Ces feux se sont propagés aidés par les vents forts qui soufflaient vendredi dernier. Les villes et villages avoisinants ont été submergés par d'épaisses fumées et une chaleur des plus suffocantes.

Le feu attaque nos forêts! Des centaines d'hectares sont en train de brûler depuis vendredi dernier. Une série d'incendies s'est déclaré dans plusieurs forêts du pays. Ces feux se sont propagés, aidés par les vents forts qui soufflaient. Boumerdès, Blida, Tizi-ouzou, Béjaïa, Jijel sont sous les flammes! Les villes et villages avoisinants ont été submergés par d'épaisses fumées et une chaleur des plus suffocantes. Ils étaient plongés dans une ambiance apocalyptique. Ils étaient entourés de flammes dans un ciel rouge. On a pu voir des images impressionnantes de feux et de leurs ravages sur les réseaux sociaux. Les flammes étaient même aux portes d'Alger.
La capitale s'est retrouvée entourée de deux gros incendies. D'abord, un à Blida sur le mont de Chréa. Et un autre plus important dans la forêt Ouled Salah dans la commune de Thénia à Boumerdès. 14 camions de pompiers ont été mobilisés pour éteindre ce feu et protéger les zones environnantes.

Si aucune victime humaine n'est à déplorer, six personnes ont été évacuées à l'hôpital après avoir été exposées à l'épaisse fumée dégagée par l'incendie. Les villes avoisinantes de Tidjelabine et Beni Amrane ne sont pas en reste puisqu'elles aussi ont vu leurs épaisses forêts sous les flammes. Tout comme Bouira! La route Boumerdès-Tidjelabine, Thenia vers Bouira /Tizi Ouzou (nouvelle autoroute), était bloquée.

Un énorme feu de forêt s'est déclaré sur les monts du Bouzegza. Mais c'est Tizi Ouzou qui a connu plus de dégâts, avec une quarantaine d'incendies déclarés dans les quatre coins de la wilaya. Environ 480 ar-bres fruitiers et 110 ruchers ont été détruits par 43 incendies enregistrés ces dernières 24 h dans la wilaya de Tizi Ouzou, a révélé la direction locale de la Protection civile. Sur ces 480 arbres fruitiers brûlés, 340 sont des oliviers, et 140 des arbres fruitiers dont des figuiers, a précisé la même source.

Ces incendies, qui ont nécessité la mobilisation de la colonne mobile de la Protection civile, ont également détruit 5 ha de forêts, 7 ha de maquis, et 42 ha de broussailles, a-t-elle ajouté. 12 incendies sur les 43 départs de feu signalés de vendredi à 8h, jusqu'à samedi même heure, à travers plusieurs localités de la wilaya, sont importants et ont parcouru une superficie de plus d'un ha de couvert végétal, indique-t-on.


Les feux les plus importants se sont déclarés à Igoujdhale dans la localité d'Azeffoune (70 km à l'est de Tizi Ouzou), où les flammes ont détruit 30 ha de broussailles, 5 ha de chêne-liège, 100 oliviers, 15 figuiers et 80 ruchers, et à Zeboudj Kara dans la commune de Sidi Naâmane (15 km à l'ouest de Tizi Ouzou), où 2 ha de broussailles et 40 oliviers ont été ravagés par les flammes. Pompiers et citoyens se sont entraidés pour limiter les dégâts.


L'intervention rapide des éléments de la Protection civile avec mobilisation de la Colonne mobile, a permis de sauver des flammes plusieurs hectares d'oliviers et autres arbres fruitiers ainsi que de nombreux ruchers et poulaillers.


La wilaya de Béjaïa a elle aussi été victime des flammes. D'importants incendies ont été signalés à Beni Ksila et cap Sigli, où ils ont même provoqué des coupures de courant. Trois incendies se sont aussi déclarés aux environs de la wilaya voisine de Jijel, du côté de Ziama Mansouria (la corniche) où la circulation a été fortement perturbée. 60 hectares du patrimoine forestier de la région a brûlé. Les opérations d'extinction à travers le pays ont été très difficiles en raison notamment de fortes chaleurs et de la vitesse du vent. Néanmoins, la majorité des incendies a pu être maîtrisée, hier, par nos hommes en noir. Ce qui a eu pour effet une baisse sensible des températures. Mais les dégâts étaient des plus importants. Comme chaque année donc, l'été a été meurtrier pour nos forêts. Livré à l'inconscience des riverains, le peu qui reste est en train de brûler...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article