Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Nouara

 

Dans AlgérieAlgérie Focus 19 septembre 2016

 
 

Le ministre des Ressources en eau et de l’Environnement, Abdelkader Ouali, a annoncé, ce dimanche, lors d’une rencontre avec les cadres de son département, l’ouverture du secteur de la gestion des déchets au privé.

Selon les propos du ministre, c’est la totalité du processus de gestion des déchets qui est libéralisé, que ce soit, la collecte des ordures ménagères et le tri sélectif des déchets  ainsi que la gestion des centres d’enfouissement technique. Toutefois, le ministre a adopté une position assez prudente en évoquant la concrétisation de cette politique de libéralisation. «Mon département est ouvert à toutes les propositions émanant des opérateurs privés intéressés», a-t-il répondu aux questions des journalistes lors d’un point de presse.

Le secteur de la gestion des déchets est porteur et ne concerne pas seulement les déchets ménagers. À cet effet, plusieurs observateurs ont qualifié les propos du ministre “d’ambigus”. Selon eux, ces déclarations ne sont pas très claires et sont sujettes aux interprétations, car les déchets industriels pourraient aussi être soumis à la libéralisation.

Dans le même cadre, il a été décrété que toutes les unités industrielles se doivent de construire des «stations de traitement des eaux usées et de designer un délégué à l’environnement». Le principe du “pollueur payeur” sera dorénavant de rigueur, a affirmé le ministre en s’adressant aux entreprises qui songeraient à outrepasser les nouvelles dispositions.

Massi M.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article