Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Nouara

ORAN - La direction de l’EPIC des Centres d’enfouissement technique (CET) lancera, à la fin du mois de septembre en cours, une opération de mise en vente aux enchères de quelque 230 tonnes de produits recyclables, issues de la récupération des déchets et du tri sélectif, a-t-on appris de la directrice de l’EPIC, Dalila Chellal.

L’EPIC devra incessamment procéder au lancement d’un avis d’appel d’offre pour cette vente aux enchères à l’intention notamment des industriels, ce qui va permettre la valorisation de tonnes de papier, de carton , de PET (plastique qui sert à la fabrication des bouteilles des boissons) et PEHD (plastique plus résistant et plus dense qui sert à fabriquer les caisses par exemple), précise la directrice.

Il s’agit de la quatrième opération du genre en moins de deux ans. La première datant de juin 2015 a permis de vendre quelque 52 tonnes de carton. La deuxième opération, qui a eu lieu en décembre 2015, a permis la récupération de 84 tonnes de produits récupérables par des industriels. La troisième opération, lancée en mai 2016, a permis la vente de 41 tonnes de papier, de PET, de carton et de PEHD.

Ce concept, récemment adopté dans la région Ouest du pays jouit déjà d’un écho ‘‘ très favorable ‘‘ auprès des opérateurs concernés, dont l’intérêt porte sur l’exploitation de ces produits dans différents secteurs industriels, souligne Mme Chellal.

Les produits recyclables proviennent principalement du CET de Hassi Bounif, qui dispose d’un hangar de tri d’une superficie de 600 m2.

Les revenus de ces ventes seront exploités pour des projets d’investissement, permettant d’atteindre le niveau d’élimination de la totalité des dépotoirs anarchiques d’ordures affectant, tant la santé du citoyen que son environnement.

La wilaya d’Oran compte trois CET assurant un traitement quotidien de plus 1.400 tonnes de déchet. Le recyclage n’étant plus un choix mais une obligation, pour la valorisation des déchets d’une part, la réduction de la facture d’importation, notamment celle du papier et du carton, d’une autre part, et surtout la prolongation de la durée de vie des casiers d’enfouissement qui se saturent rapidement, note Mme Chellel.

Les derniers casiers du CET de Hassi Bounif  ont une ‘‘ durée ‘‘ de vie d’une année et demi, après quoi il va falloir chercher un nouveau terrain, ce qui n’est pas une mince affaire, pour enfouir les déchets ménagers du groupement Centre d’Oran  (Oran, Es-Sénia, Bir El Djir, El Kerma, Sidi Chahmi, Benfreha, Boufatis, Oued Tlélet, Braya et Tafraoui), souligne-t-elle.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

BENARAR DAHMANE 20/10/2016 12:51

pourquoi ne pas intégrer le compostage au programme de recerclage, je suis ingénieur biologiste et je maitrise très bien cette technique, aidez moi matériellement comme encouragement et je m'engage. merci