Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web écologique Nouara

Algérie Presse Service mardi 8 novembre 2016 06:17

La grippe aviaire H7N1 a été détectée sur des oiseaux migrateurs dans la zone humide Sebkhet El Melh à El Ménia à Ghardaïa, a indiqué lundi à l'APS un responsable au ministère de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche affirmant qu'aucun problème sanitaire n'a été relevé au niveau des élevages avicoles de la région.

"Suite à une mortalité d'oiseaux migrateurs au niveau de la zone humide Sebkhet El Melh à El Ménia à Ghardaïa, constatée par les services de forêts, des analyses ont été effectuées dans un de nos laboratoires qui a conclu à la présence du virus de l'influenza aviaire (grippe aviaire) d'un sérotype hautement pathogène, le H7N1", a expliqué le directeur des services vétérinaires au ministère Karim Boughalem.

Depuis la mi-octobre dernier et jusqu'à début novembre, près de 1.200 mortalités d'oiseaux sauvages, qui viennent de l'Europe du nord vers l'Afrique, ont été recensées dans ce foyer, a-t-il fait savoir. Aujourd'hui, poursuit-t-il, "les mortalités se sont arrêtées et aucun problème sanitaire n'a été relevé au niveau des élevages domestiques de la région, mais nous restons très attentifs à la situation, et la surveillance des oiseaux domestiques et sauvages est accrue".

En effet, un dispositif de surveillance et de prospection de tous les élevages avicoles domestiques a été instauré immédiatement avec prélèvements et tests sérologiques pour détecter rapidement tout passage dans ces élevages, aux fins d'intervention vétérinaire rapide et éradication immédiate. "En Algérie, le danger est amoindri et tout le cheptel avicole national est sain.

Cette influenza aviaire se limite aux oiseaux migrateurs dans cette zone uniquement", a rassuré le même responsable. Plan d'intervention rapide Interrogé sur les mesures à prendre en cas de contamination, M. Boughalem a rassuré que "si un risque de propagation rapide venait à être identifié, nous disposons d'un plan d'intervention d'urgence qui peut-être actionné à tout moment et qui implique l'ensemble des départements ministériels.

Etant donné que cette pathologie fait l'objet d'un consens international pour une lutte commune et concertée, au vue de sa propagation rapide, de ses impacts sur l'économie et de sa non-maîtrise via les migrations des oiseaux sauvages, une déclaration à l'Organisation mondiale de la santé animale, a été faite par les services vétérinaires dans le cadre de l'application des engagements internationaux en la matière.

"Ce type d'influenza fait l'objet d'une surveillance et d'une lutte mondiales. Nous avons informé cette organisation afin que les autres pays soient vigilants et prennent les mesures nécessaires pour protéger leurs élevages domestiques", a-t-il dit.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article