Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouara Algérie.com

Ecologie, environnement, nature, économie verte et développement durable en Algérie

COMPLEXE ET IMPOSTURE CIRCULAIRES

Photo: Karim Tedjani

Photo: Karim Tedjani


Durant le siècle dernier, au Nord,  on qualifiait de "Tiers-Monde" les nations du Sud qui n'étaient pas ultra industrialisées et qui n'avaient pas développé de sociétés de consommation de masse....

 

Dans ces pays, on recyclait naturellement; aucun objet n'était jeté sans avoir été réparé ou modifié.Beaucoup d'entre eux avaient plus d'une vie, tant les citoyens redoublaient d'imagination et de créativité pour jeter un minimum de choses. Tout avait de la valeur, tant l'abondance n'était vraiment de mise. 


Les gens pratiquaient également  l'auto-construction, le plus souvent avec des matériaux locaux ou de recyclage. Ils aspiraient  surtout  à l'autonomie au quotidien  et, par la force des choses, étaient de véritables  "conso-acteurs".


Les gens des campagnes partageaient grâcieusement, leurs surplus alamentaires  avec leurs voisins, et même les gens de la ville.L'agriculture et l'élevage étaient  bios; et, dans les pays tropicaux, on pratiquait une culture verticale; à Cuba on inventait l'agriculture urbaine; la forêt était nourricière pour bien des peuples dit "primitifs".

 

On n'avait si peu de médicaments, les gens se soignaient  essentiellement de manière naturelle, et préventive...Le Cancer, l'obésité, la malbouffe étaient beaucoup moins présents dans leur vie qu'aujourd'hui...

 

On mangeait peu de matières grasses et sucrées, on marchait beaucoup, on faisait du vélo, et du co voiturage...


On gaspillait peu l'eau, l'électricité et tant d'autres ressources quotidiennes; on savait être sobres et même  parfois heureux.On savait s'adapter même à des climats "extrêmes", sans recours  systématique à la technologique de pointe; on voyait son environnement comme une ressource naturelle dont il était toujours possible de tirer les conditions de son confort en le respectant.

 

Tout cela par la force des choses, certes; mais il semble qu'à présent ce même tout cela est un nec plus ultra moral dans les pays du Nord. 

 

A vrai dire, la plupart des pollutions et comportements écocidaires avaient été importés dans ces pays par la mondialisation des comportements venus du Nord; comme ils furent souvent responsables de bien des dénaturations écologiques et donc anthropologiques de ces nations qui, une fois indépendantes, héritaires de bien des tares environnementales; ce qui ne pouvait que générer de nombreuses pathologies sociétales aux tendances les plus écocidaires. 

 

Dans ces pays du Sud , la pollution la plus radicale qu'ils subissaient et qui retardait et retarde toujours leur dévellopement, était et demeure avant tout politique. Elle était et reste le plus souvent favorisée, ou du moins soutenue tacitement par les pays du Nord...

 

Aujourd'hui, ces même pays, se croient à l'avant garde de la modernité, en (re)découvrant la plupart de ces comportements qui leur paraissaient jadis comme arriérés...

 

Mieux,  ou pire, à vous d'en décider, ils veulent  à présent donner des leçons d'écologie  et de "sobriété heureuse" dans les mêmes pays qu'ils ont poussés à leur ressembler et donc  à imiter leur consumérisme pathologique passé. On appellait cela le développement; tandis qu'aujourd'hui on leur vend le développement durable comme la panacée pour se guérir des maladies que le Nord industriel aura inoculé à ces jeunes nations du Sud aux peuples millénaires. 

 

Le plus triste, ou  sinistrement amusant, est que bien des "élites" et activistes "écologistes"  des pays du Sud, sous l'effet de je ne sais quelle amnésie ou mentalité "indigène", veulent bien croire  que le Nord est ma matrice de l'écologie du 21ème siècle; et vous diront doctement  que leur société est à présent  fort en retard dans ce qui faisait jadis, pourtant,  leur postmodernité. Mais c'est d'avoir oublié cette dernière, dont il sont le plus coupables, ou complices. 

 

Voilà pourquoi, par exemple, quand je vois en France, des Algériens parler et se revendiquer à juste titre   d'un "Islam de France", je leur dit, "certes, pourquoi pas, mais dans ce cas pensez aussi à vous inventer une Ecologie d'Algérie";  au lieu de vous contenter d'importer chez vous l'Ecologisme;  religion du salafisme vert et scientiste européenl!

 

Retrouvez en vous une Maâna écologique universelle, mais aussi propre et fidèle à la nature algérienne; géographique, mais aussi humaine. Retrouvons notre vraie modernité d'avance; celle qui consiste à user des principes de nos traditions les moins archaïques pour développer nos innovations les plus endémiques...

 

Ainsi nous  saurons apprendre des autres seulement ce que nous ne pourrons développer par nous-même; et nous saurons aussi partager nos savoirs et expériences  avec eux, non comme des suiveurs, mais bien comme des partenaires libres, égaux, et fraternels....

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Karim Tedjani

Karim Tedjani est un blogeur indépendant très concerné par les questions de l'environnement ainsi que de l'écologie en Algérie... Depuis 2009 , il sillonne autant le web que son vaste pays d'origine; afin de témoigner, d'apprendre, mais aussi de militer...
Voir le profil de Karim Tedjani sur le portail Overblog

Commenter cet article