Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Nouara

Jeudi, 17 Novembre 2016 11:32

 

 

MARRAKECH (Maroc) - Les délégués et participants africains à la COP-22 ont plaidé à l’unanimité, jeudi à Marrakech, en faveur d’une coopération Sud-Sud dans le but de faire face aux effets dévastateurs du réchauffement climatique.

Les participants qui se sont regroupés au niveau d’un pavillon exclusivement dédié au continent africain à la Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP-22), ont réaffirmé leur volonté de s’entraider dans le cadre de la coopération Sud-Sud, laquelle doit être élargie au continent asiatique et latino-américain, ont-ils soutenu.

Pour faire face au changement climatique, les Africains doivent s'engager davantage dans un développement durable et mettre en œuvre l'Accord de Paris sur le climat, ont-ils ajouté, se félicitant des avancées enregistrés par la coopération Sud-Sud qui gagne du terrain.

Les participants et délégués du continent africain ont aussi appelé à travailler dans le sens des "Partenariats du Sud sur le climat", initié par le secrétaire général des Nations-unies, Ban Ki-moon, en marge de la cérémonie de signature de l'Accord de Paris en avril dernier.

Il s’agit, ont-ils relevé, de générer et d’appuyer davantage des partenariats à même d’aider les pays en développement à supporter sans trop de dégâts les effets du changement climatique.

Il s’agit aussi d’initier des partenariats bilatéraux, trilatéraux et plurilatéraux, ont-ils souligné, précisant que le plus important consiste à aider les pays les plus touchés par le changement climatique.

Ils ont également considéré que la coopération Sud-Sud vient en appoint à la Nord-Sud ou Sud-Nord.

En outre, les Africains à la COP-22 ont aussi souligné qu’à la faveur de la mise en œuvre de l’Accord de Paris (COP-21), la coopération Sud-Sud est en passe de gagner du terrain et de devenir une composante de la coopération internationale pour faire face au changement climatique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article