Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Nouara

Ces intervenants, dont des spécialistes dans le domaine et des cadres de l’Agence nationale des activités minières (ANAM), ont mis l’accent, en outre sur la nécessité de déployer les efforts de toutes les parties concernées pour assurer une meilleure exploitation de l’ensemble des sites miniers, en respectant les règles de l’activité minière, notamment la préservation de la sécurité publique et la protection de l’environnement...

Maghreb Emergent mardi 8 novembre 2016 07:09

Des participants à un regroupement régional des opérateurs miniers du Sud-est du pays, tenu lundi à Ouargla, ont plaidé pour une exploitation optimale et judicieuse des ressources minières afin de contribuer à l’effort de l’industrialisation et de la diversification de l’économie nationale. Ces intervenants, dont des spécialistes dans le domaine et des cadres de l’Agence nationale des activités minières (ANAM), ont mis l’accent, en outre sur la nécessité de déployer les efforts de toutes les parties concernées pour assurer une meilleure exploitation de l’ensemble des sites miniers, en respectant les règles de l’activité minière, notamment la préservation de la sécurité publique et la protection de l’environnement.

Dans son intervention, le directeur de l’antenne régionale de l’ANAM (Ouargla), Toufik Moukhtari a fait savoir que la région du Sud-est recèle un total de 474 sites miniers, dont 166 sites inactifs (non lancé ou abandonné), qui sont répartis sur les territoires des antennes régionales de l’ANAM basées à Ouargla, Batna, Tébessa et Tamanrasset.

De son côté, le chef du service HSE à l’agence, Nacerddine Laib, a mis en exergue les diverses contraintes liées à l’activité minières, notamment en matière de l’opposition des citoyens ainsi que les litiges avec les propriétaires des terrains et la présence d’un patrimoine culturel protégé dans les zones ciblées.

Concernant la fermeture des sites miniers, Naïma Mesrane, (ingénieure en environnement), a insisté sur le réaménagement et la remise en état des sites miniers exploités, dans le but de réduire les risques au niveau des lieux en question et protéger l’environnement, ajoutant que 168 sites miniers à l’échelle nationale ont été fermés, entre 2014 et 2016.

Retenu dans le cadre d’une série de rencontres régionales, cette rencontre, à laquelle des responsables et cadres relevant du secteur de l’industrie et des mines, des opérateurs miniers et différents partenaires relevant de quatre antennes régionales de l’ANAM (Ouargla, Tamanrasset, Batna et Tébessa), englobant huit (8) wilayas, à savoir Ouargla, Ghardaïa, Tamanrasset, Illizi, Batna, Biskra, Tebessa et El-Oued, ont pris part, vise à sensibiliser les opérateurs miniers sur leurs engagements et leurs responsabilités dans le domaine de l’activité minière.

Et sur les aspects environnementaux de l’industrie minière, a indiqué le Présidant du Comité de Direction à l’ANAM Haçane Hariati. Initié par l’ANAM, ce regroupement, qu’abrité la maison de la culture Moufidi Zakaria à Ouargla, permettra également aux opérateurs miniers de cette région d’exprimer leurs préoccupations et soulever leurs revendications liées à l’activité minière, a-t-il conclu. APS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article