Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Karim Tedjani

Voici l'économie circulaire du pire, ou comment la chaine alimentaire algérienne  devient une chaine d'empoisonnement. 

Cette vidéo scandaleuse  a été prise il  y a quelques semaines de cela,  à Tebessa,  dans le lit asséché de l'Oued qui longe le quartier des Oliviers. Elle m'a été envoyée par un internaute, révolté de voir un tel laisser-faire s'accomplir sans la moindre impunité. 

Qu'en est-il de l'état de santé de ces animaux, et encore plus des risques sanitaires qu'encourent les gens qui les consommeront? Pourra-t-on encore croire que un tel lait de chèvre est bon pour la santé? Sommes nous autant en pénurie de pâturages, pour qu'un tel manque de civisme, mais aussi de responsabilté, s'opère chez nous comme un fait quotidien anodin?

Mais cette scène n'a rien d'endémique à cette région, c'est à vrai dire un triste et sinistre cas d'école qui se perpétue à travers tout le territoire algérien. Le plus triste, c'est qu'elle ne parait étonner plus personne. Nous nous sommes habitués à tant d'autres absurdités, à de telles violences à petits feux, qu'elles nous paraissent aussi nocives que la fumée toxique  d'un cigarette est un plaisir pour un fumeur. 

Ici, c'est autant le manque d'humanité des propriétaires, autant que le laxisme des autorités qui est à condamner, certe; mais c'est aussi aux consomateurs d'être plus alertes et de réclamer plus de labels, autant que de contrôle de nos éleveurs; interdire également les élevages informels, occasionnels qui se font dans nos villes, quelques mois avant la célébration de l'Aïd El Kebir.

Elever du bétail, n'est ni un jeu, ni seulement une opération financière; à vrai dire la qualité autant sanitaire que gustastive de la viande, du lait que nous consommons, dépend énormemement de la quantité comme de la qualité d'amour et de bienveillance des bergers pour leurs troupeau...

Il en va d'aileurs ainsi pour la valeur de l'économie, de la santé, de la morale, d'un peuple; et quand il se laisse gouverner comme de tels moutons, alors il ne faut s'étonner des pathologies dont il faudra l'accuser; non qu'il en soit le vrai coupable; mais dont il a choisi d'être complice par ses silences et ses aveuglements volontaires...

Vidéo prise par un internaute

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

la sternerieuse 30/11/2016 21:28

Bonsoir,
Pauvres ruminants! No comment!