Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web Nouara

Maghreb Emergent mardi 6 décembre 2016 09:21

Les participants au colloque international "Pari des pays développés sur les énergies renouvelables face à la fluctuation des prix du pétrole au marché mondial", dont les travaux ont pris fin lundi à Mostaganem, ont appelé à réfléchir sur une nouvelle stratégie industrielle basée sur l’utilisation des énergies renouvelables.

Ils ont insisté sur la nécessité de diversification des sources de financement du développement pour être à l'abri de tout risque en cas de chute des prix du pétrole et d'adoption d'une stratégie énergétique prenant en considération les énergies renouvelables comme complément aux énergies fossiles.

Les autres recommandations ont mis l'accent sur l'activation du programme national des énergies renouvelables (2015-2030) pour réaliser un surplus en énergie et contribuer au développement de l’industrie et à la croissance économique et la réduction du recours à la fiscalité pétrolière dans l’équilibre financier de l’Etat.

Ils ont proposé également d’investir dans la ressource humaine et la formation pour accompagner et élaborer la stratégie énergétique. Cette rencontre a abordé six axes liés au secteur du pétrole dans la stratégie de développement des pays en voie de développement, les retombées de la chute des prix du pétrole sur le développement et la place des énergies renouvelables dans la politique énergétique en Algérie.

Le cadre juridique et institutionnel des énergies renouvelables en Algérie, les énergies renouvelables dans la politique énergétique en Algérie et le développement durable et le nouvel management cognitif et la bonne gouvernance: outils de rationalisation du financement du développement.

Les interventions des participants ont eu trait à l’analyse de la relation entre la consommation de l’énergie renouvelable et la croissance économique en Algérie, de l'effet des fluctuations des prix du pétrole sur les indices de l’économie algérienne, ainsi que de l'investissement étranger direct pour activer des exportations non pétrolières en Algérie et des fonds souverains des pays pétroliers devant la baisse des prix du pétrole, entre autres. APS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article