Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouara Algérie.com

Ecologie, environnement, nature, économie verte et développement durable en Algérie

Énergies renouvelables à Biskra : Des conditions idéales pour développer le solaire

 

 

le 14.12.16 | 10h00

Des projets-pilotes pour un réseau d’éclairage public et d’alimentation d’exploitations agricoles dans les communes enclavées seront lancés.

L’étude des dispositions techniques, administratives et légales à mettre en œuvre pour lancer des projets relatifs à l’introduction et à l’utilisation de l’énergie solaire dans la wilaya de Biskra, a fait l’objet, la semaine dernière, d’une séance de travail, présidée par le wali, Ahmed Karroum, en présence des responsables locaux de la direction de la distribution de l’électricité et du gaz (SDC), des services agricoles, des Domaines, de l’énergie et des mines, des enseignants de l’université Mohamed Khider (UMK) et des responsables d’Armorgreen Algérie.

Créée en 2007, Armorgreen est une société internationale ayant une filiale algérienne. Elle intervient dans les secteurs du solaire photovoltaïque, de la méthanisation, du recours à la biomasse, de l’éolien et de la rénovation énergétique pour produire de l’énergie propre et renouvelable. Elle s’adresse essentiellement à une clientèle professionnelle, dont des agriculteurs, des collectivités, des entreprises, des investisseurs et des producteurs d’énergie.

Elle compte s’établir durablement en Algérie au vu des potentialités et des perspectives offertes par le pays, a-t-on appris. Selon une étude présentée par Pascal Martin et Vincent Graveleau, responsables du développement des énergies renouvelables d’Armorgreen, le potentiel éolien n’est pas exploitable à Biskra, où la vitesse du vent est estimée à seulement 4m/s.

On y a identifié à travers des études sur le gradient thermique des sources à hautes températures pouvant atteindre 118°C, tandis que le potentiel de l’hydroélectricité est encore inexploitable à grande échelle du fait de la faiblesse des précipitations, concentrées sur des espaces limités et marquées par des taux importants d’évaporation. Par contre, l’énergie solaire offre des perspectives des plus prometteuses à Biskra.

De par sa situation géographique, l’Algérie dispose d’un des gisements solaires les plus élevés au monde. Elle a tout à gagner en s’investissant dans l’exploitation de cette énergie inépuisable. La durée d’ensoleillement sur la quasi-totalité du territoire national dépasse les 2 000 heures annuellement et peut atteindre les 3 000 heures sur les Hauts-plateaux et au Sahara. L’énergie reçue quotidiennement sur une surface horizontale de 1 m2 est de l’ordre de 5 KWH sur la majeure partie du pays, soit près de 1 700 KWH/m2/an au nord et de 2 263 KWH/m2/an au Sud.

A Biskra, on enregistre un important potentiel solaire, avec une superficie de 86%, une durée moyenne d’ensoleillement de 3 500 h/an et une réception d’énergie reçue de 2 650 Kwh/m2 /an. Un gisement solaire encore inexploité, dont l’Algérie, signataire des accords de Kyoto, visant à réduire les taux d’émission de gaz à effet de serre, doit profiter, est-il signalé. Au cours de cette rencontre, le wali de Biskra a enjoint toutes les parties présentes à travailler de concert pour la réussite de ce projet, comme il tient à ce que les chercheurs et les enseignants du département du génie électrique de l’UMK y soient associés.

«Nous avons un formidable gisement solaire qui n’attend que d’être exploité. Nous ferons tous pour lever toutes les contraintes et répondre aux exigences techniques et procédurales afin de diversifier nos ressources énergétiques et entrer de plain-pied dans l’ère des énergies renouvelables», a-t-il souligné.

En guise de projets-pilotes, on procédera à la mise en place d’un réseau d’éclairage public fonctionnant à l’énergie solaire dans des communes enclavées et à l’alimentation d’un groupement d’exploitations agricoles à partir d’un site dédié au photovoltaïque, est-il projeté. Une autre réunion de travail se tiendra au mois de janvier 2017 pour lancer cette opération, dont la réussite sera déterminante pour l’avenir de l’exploitation de l’énergie solaire à Biskra. Il semble que tous les présents ont compris les enjeux économiques, environnementaux et sociaux que revêt ce chantier, notera-t-on.          

Hafedh Moussaoui
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Karim Tedjani

Karim Tedjani est un blogeur indépendant très concerné par les questions de l'environnement ainsi que de l'écologie en Algérie... Depuis 2009 , il sillonne autant le web que son vaste pays d'origine; afin de témoigner, d'apprendre, mais aussi de militer...
Voir le profil de Karim Tedjani sur le portail Overblog

Commenter cet article