Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Karim Tedjani

En tout, 17.100 hectares ont été consacrés durant l’actuelle campagne pour la céréaliculture, soit un peu moins par rapport à la surface exploitée l’année dernière qui totalisait 17.556 hectares.

Dans Algérie 360, Régions 12 décembre 2016 0 Vues Sur les dernières 25 années, la moyenne pluviométrique du mois de novembre dans la wilaya de Tipasa était de seulement 94,66 millimètres. Pour le mois de novembre de cette année, le volume enregistré a été de 186,4 mm, soit quasiment le double du taux moyen comptabilisé depuis 1995.

Les précipitations récentes ont été pour les fellahs de la région une opportunité inespérée pour sauver leurs cultures. C’est le cas des grandes cultures comme le blé, les fourrages et les légumes secs dont la majeure partie des exploitations qui leur sont consacrées sont situées à Bourkika, Hadjout et Ahmeur El Aïn, c’est-à-dire sur les plaines de la Mitidja.

En tout, 17.100 hectares ont été consacrés durant l’actuelle campagne pour la céréaliculture, soit un peu moins par rapport à la surface exploitée l’année dernière qui totalisait 17.556 hectares. Bien que les céréaliculteurs guettent déjà les pluies d’avril, tous sont unanimes au demeurant pour dire que les précipitations de novembre sont tombées à point nommé.

Et pour cause, après les labours d’été, l’opération des semailles avance à grands pas. Jusqu’à cette semaine près de 1.500 ha sont emblavés. L’agrumiculture n’est pas en reste, puisque grâce à l’apport de pluie dernier, les variétés cultivées à Tipasa promettent selon un agronome d’être de qualité et plus juteuse.

En attendant, les variétés précoces, à l’instar de la clémentine, la production est déjà satisfaisante avec un rendement de 185 quintaux à l’hectare. En tout, en recense à Tipasa une surface globale de 4.300 ha dédiée aux agrumes.

Idem pour la pomme de terre d’arrière-saison qui faute d’apport d’eau d’irrigation transféré depuis le barrage Bouroumi, à cause de la sécheresse, a largement profité des pluies de novembre et de ce début décembre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article