Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Nouara

 Maghreb Emergent  |Mardi 24 janvier 2017 08:58

 

Le recyclage des déchets verts et organiques sera bientôt consolidé par la création de trois plateformes de compostage au niveau de la région Ouest du pays, a-t-on appris dimanche à Oran de la directrice du Développement de l’économie verte au sein de l’Agence nationale des déchets (AND).


"L’opération qui intervient dans le cadre d’un programme de coopération algéro-belge porte sur l’installation de trois plateformes de compostage dans les wilayas de Mascara, Mostaganem et Sidi Bel-Abbès", a précisé Mme Amal Asma dans une déclaration à l’APS en marge de la 1ère journée du 2ème Atelier national sur le compost.
"Cette initiative menée en partenariat avec les collectivités locales et les EPIC-CET (Centres d’enfouissement technique) évolue actuellement au stade de l’acquisition des équipements", a-t-elle expliqué à l’occasion de la rencontre qui se tient trois jours durant à la salle de conférences du complexe touristique "Les Andalouses".


"Les précédentes étapes ont consisté en le choix des sites devant abriter les plateformes, en l’identification des générateurs de biodéchets et en l’estimation du potentiel à récupérer (gisement captable)", a fait savoir cette responsable, signalant aussi l’organisation d’une formation sur le compostage et une visite de l’unité pilote de Hassi Bounif (Oran) au profit des cadres concernés.


Mme Asma a également donné une communication mettant en relief d’autres actions de l’AND comme l’accompagnement technique des institutions et collectivités, la sensibilisation du grand public, la constitution d’un Système national d’information sur les déchets (SNID), et la création d’une Bourse des déchets.
L’atelier national d’Oran est organisé par le Laboratoire de recherche "Innovation des produits et systèmes industriels" (IPSIL) de l’Ecole nationale polytechnique d’Oran (ENPO) en partenariat avec l’AND et le Bureau "R20" pour la région méditerranéenne (R20 Med, basé à Oran).


Une quarantaine de cadres, dont des directeurs de CET, des représentants de collectivités locales, des directions de l’environnement, de la formation professionnelle et de l’agriculture participent à cette rencontre aux côtés d’autres partenaires à l’instar des chercheurs universitaires.

APS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article