Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouara Algérie.com

Ecologie, environnement, nature, économie verte et développement durable en Algérie

Energies renouvelables : Un appel d’offres pour la production de 4000 MW

 

le 07.01.17 | 10h00| Par Hocine Lamriben| El Watan

L’appel d’offres s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme national de développement des énergies renouvelables, lequel ambitionne d’atteindre un niveau de production de 22 000 MW d’énergie électrique renouvelable d’ici 2030.

Un appel d’offres national et international pour la production et la distribution de 4000 mégawatts (MW) d’énergie électrique renouvelable sera lancé avant la fin de ce mois de janvier. L’annonce a été faite jeudi dernier par ministre de l’Energie, Noureddine Boutarfa, lors d’une séance plénière consacrée aux questions orales au Conseil de la nation. «En vertu du cahier des charges dudit appel d’offres, les investisseurs nationaux et étrangers seront tenus de produire et d’assurer le montage local des équipements industriels de production et de distribution des énergies renouvelables, notamment les panneaux photovoltaïques», a indiqué le ministre, cité par l’APS.

Cet appel d’offres s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme national de développement des énergies renouvelables, lequel ambitionne d’atteindre un niveau de production de 22 000 MW d’énergie électrique renouvelable d’ici à 2030, soit un taux de 37% de la production nationale globale d’électricité, d’après Noureddine Boutarfa. Globalement, ce programme devrait permettre d’économiser 240 milliards de mètres cubes de gaz naturel, soit 63 milliards de dollars sur 20 ans, selon des prévisions officielles.

Jusque-là, le secteur de l’énergie avait réalisé 400 MW à partir d’énergies renouvelables pour un investissement de 120 milliards de dinars. Il s’agit notamment de la centrale électrique hybride de Hassi R’mel d’une capacité de plus de 100 MW et la centrale solaire pilote de Ghardaïa (1,1 MW). A cela s’ajoutent les 22 stations électriques solaires d’une capacité de 343 MW à travers 14 wilayas, dont 270 MW déjà en service et 73 MW qui le seront fin janvier 2017.

Interpellé sur le partenariat algéro-allemand dans le domaine du développement des énergies renouvelables, le ministre rappelé que la Société d’électricité des énergies renouvelables (STKM), filial du groupe Sonelgaz, a signé en 2014 un contrat avec une société allemande spécialisée pour réaliser 4 centrales électriques solaires pour un montant de 15,6 milliards de dinars, d’une capacité globale de 85 MW dans les wilayas de Saïda (30 MW), Naâma (20 MW), El Bayadh (23 MW) et Sidi Bel Abbès (12 MW).

En 2012-2013, Sonelgaz annonce avait effectué une étude technique en collaboration avec le centre allemand Desert Industry relevant du projet Desertec relatif à la réalisation de projets de centrales d’énergie solaire à Alger, d’une capacité globale de 1000 MW, dont 90% destinés à l’exportation vers l’UE. Selon M. Boutarfa, cette étude a conclu de la nécessité de réviser les termes juridiques européens liés à l’activité de production et de distribution de l’énergie électrique solaire et à la révision du prix de vente au kilowatt/heure dans l’espace européen qui demeure non concurrentiel.

 

Hocine Lamriben

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Karim Tedjani

Karim Tedjani est un blogeur indépendant très concerné par les questions de l'environnement ainsi que de l'écologie en Algérie... Depuis 2009 , il sillonne autant le web que son vaste pays d'origine; afin de témoigner, d'apprendre, mais aussi de militer...
Voir le profil de Karim Tedjani sur le portail Overblog

Commenter cet article