Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web

Guide pratique d'éducation à l'environnement | Réseau Ecole et Nature

Introduction 


Un guide rénové

« C’est en 1995 que le Réseau Ecole et Nature a édité pour la première fois le guide pratique pour monter son projet d’éducation à l’environnement. » Un ouvrage à plusieurs mains qui a par la suite été réédité à quatre reprises.

Depuis la dernière édition en 2001, l’éducation à l’environnement s’est généralisée, institutionnalisée, politisée, trouvée bousculée par le concept de développement durable. Bref, le monde de l’éducation à l’environnement a particulièrement évolué : une bonne raison pour faire également évoluer ce guide pratique.

Plus qu’un guide réédité, c’est donc un guide rénové que vous tenez entre vos mains.


Une éducation à l’environnement plurielle

Il n’y a pas une éducation à l’environnement mais des éducations à l’environnement.

Il n’y a pas un profil type d’éducateur à l’environnement mais une diversité d’acteurs qui pratiquent l’éducation à l’environnement dans des contextes variés.

Il n’y a pas une seule façon de penser l’éducation à l’environnement, ni une seule façon de vivre et faire vivre cette éducation.

C’est pourquoi cet ouvrage est un guide pour des pratiques multiples et non pour une pratique uniformisée. 


Deux ouvrages en un

Le Guide pratique d'éducation à l'environnement : entre humanisme et écologie, est à la fois un manuel méthodologique pour apprendre à construire un projet d’éducation à l’environnement et un ouvrage de référence qui dessine le paysage de l’éducation à l’environnement, affirme des valeurs et raconte le chemin parcouru pour impulser puis participer à la construction de la politique nationale de l’éducation à l’environnement.

Cet ouvrage émane du Réseau Ecole et Nature, réseau national d’artisans de l’éducation à l’environnement. Il n’en raconte pas la culture… mais beaucoup de sa culture se retrouve dans le texte.

Un texte pour illustrer que l’éducation à l’environnement est accessible aux acteurs porteurs de certaines valeurs. En effet, l’éducation à l’environnement, ce n’est pas de la publicité, ce n’est pas de la communication, ce n’est pas un dogme, ce n’est pas non plus un ensemble de préceptes à asséner.


Le néophyte comme lecteur

Le lecteur principal pour lequel ce guide a été conçu est plutôt un néophyte : jeune animateur, jeune enseignant, jeune technicien de collectivité, jeune chargé de mission… un acteur peut-être expérimenté dans d’autres domaines mais se lançant pour la première fois dans un projet d’éducation à l’environnement.

Bien sûr, le lecteur plus chevronné ne sera pas en reste : le formateur, l’animateur de réseau, l’accompagnateur de porteurs de projets pourront notamment conseiller ce livre ou s’en inspirer pour leurs interventions.

Du contexte global à l’action pédagogique

L’ouvrage comporte trois parties.

  La partie I dresse le portrait de l’éducation à l’environnement française : histoire, valeurs, enjeux, participants, acteurs…

Le chargé de mission éducation d’une collectivité territoriale, par exemple, peut y puiser des éléments pour comprendre la logique des acteurs de l’éducation à l’environnement. Plus globalement, tous les lecteurs qui cherchent à situer leur projet dans le vaste champ de l’éducation à l’environnement s’y retrouveront.

 La partie II décrit la méthodologie de projet.

Cette fois-ci, le responsable pédagogique d’une structure d’éducation à l’environnement, le professeur, le chef d’établissement… bref, les acteurs en charge de la logistique du projet, y trouveront la marche à suivre pour mener à bien leur initiative.

 La partie III, enfin, définit les possibilités pédagogiques.

L’animateur, l’enseignant, le formateur d’animateurs, le stagiaire lui-même… les acteurs qui auront à agir concrètement avec les participants prendront connaissance des démarches, approches et outils utiles à la pédagogie de l’environnement. 


Trois narrateurs et deux niveaux de lecture  pour prendre soin du lecteur

Chaque double page aborde un contenu différent et plusieurs narrateurs interviennent.

 L’accompagnateur méthodologique accompagne officiellement le lecteur dans la mise en place de son projet, argumente le sens de l’action, situe le projet dans un contexte : « Je te conseille de faire comme ça. » Ces propos se retrouvent majoritairement dans le corps de texte principal situé en page de gauche.

  Le guide apporte des contenus théoriques et pratiques : « Je t’invite à utiliser tel outil, à mettre en place cette démarche. Je te rappelle telle référence. »

 Le pair, enfin, éclaire le lecteur en racontant sa propre pratique « Tiens, pour mettre en place telle action, voilà comment que je fais. » Il intervient en page de droite, notamment dans les rubriques Ils l’ont fait c’est possible ou Penser l’éducation à l’environnement.


Trajet direct et chemins détournés

Les chapitres du guide sont autant d’étapes d’un parcours formulées par des verbes à l’infinitif : s’imprégner des valeurs de l’éducation à l’environnement, prendre en compte les enjeux de l’éducation à l’environnement, inscrire son projet dans la politique territoriale ou encore définir les objectifs pédagogiques du projet.

Le lecteur est invité à suivre un trajet jalonné. Il s’agit bien d’une invitation, pas d’une norme, ni d’une recette.

Dans ce parcours, des chemins détournés sont proposés, identifiables par les pages grises, et par les flèches en tire-bouchon dans le sommaire qui montrent que l’éducation à l’environnement s’invente et s’expérimente en permanence, se remet en question, réinterroge les pratiques, les concepts, les valeurs…

Enfin, ici et là, les illustrations d’Hervé Brugnot en appellent à l’humour, permettent de quitter le chemin et de prendre du recul pour se regarder penser et agir. Alors, que le trajet soit direct ou parsemé d’envolées et de chemins détournés, bonne route au lecteur porteur de projet !

 

Cliquez sur le lien pour télécharger le document complet

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article