Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Nouara

Pour en finir avec l'automobile de Marcel Robert (PDF)

Introduction

En 2004, les ventes de voitures particulières neuves en France ont dépassé les 2 millions d’unités1; garées les unes derrière les autres, elles formeraient une file de plus de 10.000 km, soit l'équivalent d'un parking de 25 voitures de large sur la distance Paris-Nantes.


A l’échelle des 25 pays de l’Union Européenne, ces ventes de voitures neuves ont dépassé en 2004 les 15 millions d’unités, soit l'équivalent d'un parking de 25 voitures de large sur la distance Paris-Moscou…


Avec un coût moyen de 10.000 euros par voiture, cela représente donc à l’échelle française environ 20 milliards d’euros qui sont consacrés tous les ans uniquement à l’achat de voitures neuves, soit à titre de comparaison près de 25 fois le budget du Ministère de l’Ecologie et du Développement durable.


L’automobile est tellement ancrée dans notre « modèle de société » qu’elle est à l’origine d’une véritable « filière-route ». En effet, derrière l'usage immodéré et non rationnel de l'automobile, apparaît clairement l'alliance objective entre pouvoirs publics (qui profitent de la manne de la TIPP2), constructeurs automobiles et multinationales du pétrole (qui dégagent d'énormes profits), médias traditionnels (sous perfusion de publicité automobile) et lobbies de l'automobile en tout genre comme les associations de commerçants et d'automobilistes...
Dans ce contexte, remettre en cause l’automobile dans notre société revient à être considéré, au mieux, comme un utopiste
                                                          1 Source : ACEA (European Automobile Manufacturers Association), www.acea.be 2 Taxe Intérieure sur les Produits Pétroliers
« déconnecté des réalités », et au pire, comme un idiot ou un « ennemi dangereux des libertés individuelles ».


La « liberté individuelle », voilà l’argument massue des provoitures… Cette liberté individuelle, qui est aussi la liberté de tuer, de piller les ressources naturelles et de détruire la planète, est en effet le leitmotiv de décennies de matraquage publicitaire et de conditionnement marketing.
C’est également cette « liberté individuelle » qui conduit à la société de l’automobile conçue ici comme un « modèle de développement » reposant sur une automobile par personne, et menant à l’idée que l’automobile serait synonyme de liberté.
Or, une étude approfondie de la société de l’automobile montre très rapidement que cette « liberté » est avant tout un mythe et une escroquerie. Il s’agit d’un mythe, car l’inefficacité du système automobile est désormais avérée et d’une escroquerie, car cette soi-disant liberté s’exerce au détriment de tous.


Cet ouvrage se propose ainsi de mettre à bas un certain nombre d’idées reçues sur la société de l’automobile en général et sur l’automobile en particulier. Il regroupe de nombreux textes publiés durant l’année 2005 sur un site Internet dédié à la critique automobile3.
A la suite de cette démarche critique et de manière complémentaire, un autre site Internet a vu le jour, CarFree France4, dont l’objectif général est la « libération de l’oppression automobile ». Ce site présente des alternatives à la société de l’automobile, que ce soit à l’échelle individuelle ou collective dans le domaine de l’urbanisme ou de la mobilité. Ces alternatives constituent les deux dernières parties de cet ouvrage destiné à en finir avec la société de l’automobile.
                                                          3 http://antivoitures.free.fr/ 4 http://carfree.free.fr/

A propos de l'auteur

Marcel Robert

Fondateur du site Carfree France et auteur des livres "Vélogistique", "Pour en finir avec la société de l’automobile" et "Îles sans voitures". 

Ciquez sur le lien pour télécharger le PDF complet

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article