Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A propos de "Nouara Algérie"

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie, ainsi que de développement durable en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  3000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion. Ce dernier est un militant  indépendant pour la protection ainsi que la préservation de l'environnement algérien, au sens large du terme...

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

De nombreux albums photos prises dans plus de 30 wilayas d'Algérie....


 

 

A propos de l'auteur du blog

 

Tedjani Karim est un bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algériens  depuis 2009.

Plutôt qu'un écologiste algérien, c'est  tout simplement un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être localement Algériens et Algériennes. 

Auteur, photographe et conférencier, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie; à travers plus d'une trentaine de wilayas de son pays d'origine. 

Il aura ainsi pu rencontrer beaucoup de celles et de ceux qui activent, à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale; afin  de poser  les bases  d'une écologie algérienne à la fois moderne et traditionnelle...

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par REVUE DE WEB NOUARA

«La valorisation de la totalité des déchets recyclables générés en Algérie représente un gain économique potentiel de l’ordre de 56 milliards de DA», soutient la directrice de la Gestion intégrée des déchets à l’Agence nationale des déchets (AND).
Mme Fatma-Zahra Barça, qui s’exprimait lors d’une journée d’étude, en marge de la 13e édition du Salon international SIEE Pollutec, a également mis en avant «l’impact positif» sur l’environnement et la  création d’emplois que peut créer la valorisation de la totalité des déchets en Algérie. Il faut dire que notre pays produit annuellement près de 20 millions de tonnes de ces déchets, dont 12 millions concernent les déchets pouvant être récupérés actuellement.


 Elle précise aussi que pas moins de 7.600 d’emplois directs et indirects peuvent être générés dans la seule filière de recyclage des PET (produits en téréphlatate d’éthylène, dont les bouteilles en plastique).  La même responsable fera remarquer que la seule activité de récupération des emballages peut drainer un gain  économique de l’ordre de 38 milliards de DA.


Évoquant ensuite les différents projets de l’Agence en matière de recyclage,  la directrice de la  gestion intégrée des déchets à l’AND affirme qu’il s’agit d’un programme pour la récupération et le recyclage du papier, avec la contribution de plusieurs établissements et organismes à caractère administratif. «L’AND s’est lancée, en outre, explique-t-elle, dans un autre projet-pilote pour le tri sélectif des déchets ménagers dans 14 wilayas. Ce projet a pour objectif essentiel, d’instaurer la culture du tri chez les ménages, et ce en misant, dans l’action de sensibilisation, sur les comités de quartiers, les associations,  les représentants des collectivités locales et des directions de l’environnement. Ces projets-pilotes seront généralisés progressivement.»


S’exprimant pour sa part, le représentant du ministère des Ressource en eau et de  l’Environnement a relevé que le taux de recyclage en Algérie ne dépasse pas actuellement les 5%, signalant que la non- valorisation des déchets influe négativement sur la richesse du pays, l’environnement et la santé de la population. Lors de son exposé, M. Larbi Ridha Youyou  a par ailleurs évoqué le programme national de gestion intégrée des déchets, lequel repose sur la préservation de l’hygiène publique et la création  d’«emplois verts».
Remarque importante à retenir, 1.257 schémas directeurs communaux de  gestion des déchets ont été élaborés, dans le cadre de ce programme. Aussi, pas moins de 144 centres d’enfouissement technique   (CET) sont programmés, dont 92 ont été réalisés et sont actuellement en exploitation, en plus de 160 décharges contrôlées. Le même responsable note que le ministère des Ressource en eau et de  l’Environnement mène, depuis voilà quinze ans, une campagne de lutte contre les décharges sauvages Dans ce contexte, on compte 1.304 décharges éliminées et réhabilitées sur les 3.000 existantes au niveau national.
Pour ce qui est des déchets spéciaux, on apprend que 300.000 tonnes sont générées annuellement, soit un autre potentiel important à exploiter. Ce chiffre renseigne sur l’importance du recyclage, très faible  en la matière.

«Le développement des activités liées à ce créneau peut contribuer à augmenter les exportations hors hydrocarbures», a affirmé le responsable du ministère. Il faut dire que ces produits doivent subir un ensemble de traitements appropriés, pour en réduire la toxicité et le risque de contamination.
Soraya Guemmouri

Commenter cet article