Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Nouara

Un article de  A. BOUKARINE |Liberté.com|  e 06-02-2017 10:00

La wilaya renferme l’une des plus importantes zones humides du pays, classée réserve protégée par la convention Ramsar en 2002.

Entrant dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale des zones humides, Adda (Association pour le développement durable de Azzaba) a présenté son projet de la maison de la nature, à la pépinière internationale se trouvant dans la zone humide de Guerbez-Sanhadja.
Un projet qui devrait être réalisé dans la région de Guendoula (commune d’Essebt, daïra de Azzaba). Des représentants du Pnud (Programme des Nations unies pour le développement), dont le responsable, Eric Overest, ainsi que des hauts cadres de la direction générale des forêts ont assisté à cette célébration dans les communes de Ben Azzouz et Djendel Saâdi Mohamed, à l’est de Skikda.
Le président de l’association, Hocine Maoui, a fourni au wali et à la délégation officielle les explications nécessaires sur la vocation et l’utilité d’un tel projet. À signaler que la wilaya renferme l’une des plus importantes zones humides du pays, classée réserve protégée par la convention Ramsar en 2002. Cette zone s’étend sur deux communes, à savoir Ben Azzouz et Djendel Saâdi Mohamed. La délégation officielle ainsi que les experts du Pnud ont assisté à l’exposé concernant le complexe des zones humides de Guerbez-Sanhadja, surtout le volet concernant l’ornithologie.

Le wali a ensuite procédé au lâcher de 500 alevins de mulet et 10 civelles d’anguille pour le repeuplement de la retenue collinaire de Guerbez d’une capacité de 20 m3 et qui entre dans le cadre d’un investissement en partenariat avec des étrangers.

La délégation s’est aussi rendue à la pépinière de Guerbez, l’une des plus importantes du pays, pour la régénération du chêne-liège et aussi dans des serres pour la plantation des arbres fruitiers.

Au centre de sensibilisation et d’éducation environnementale, un exposé a été présenté sur les perspectives du projet de partenariat Guerbez-Sanhadja et le projet de parcours éco-touristique initié par l’Association de la femme rurale.

Un lâcher de perdrix a été aussi effectué dans la zone humide.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article